GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 25 Juillet
Vendredi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Ingérences russes: selon des médias, le procureur constitue un grand jury

    media Aux Etats-Unis, l'enquête sur les interférences russes dans la campagne électorale américaine s'accélère: meeting démocrate à Manhattan, avril 2015. REUTERS/Darren Ornitz

    Aux Etats-Unis, l'enquête sur les interférences russes dans la campagne électorale américaine s'accélère. Selon plusieurs médias américains, Robert Mueller, le procureur général en charge du dossier, a constitué un grand jury, sorte de chambre d'instruction. Une décision qui pourrait impliquer des poursuites pénales.

    C'est le grand jury qui décide de recommander ou non une inculpation. Cette instance est composée de seize à 23 citoyens ordinaires, majeurs et tirés au sort. Tous doivent résider dans l'agglomération du tribunal en charge de l'enquête, c'est à dire en l'occurrence à Washington. Une ville qui, mentionnons-le, a voté à 90 % pour Hillary Clinton en 2016.

    Normalement leur travail est secret. Mais selon la presse américaine, un grand jury basé à Washington aurait déjà envoyé des assignations en justice à plusieurs personnes de l'équipe Trump.

    Cela va permettre au procureur général Robert Mueller d'exiger la présentation de relevés de téléphone, de courriels ou de textos. Les enquêteurs pourront, eux, entendre des témoins sous serment et en dehors de la présence de leur avocat.

    Parmi eux selon l'agence Reuters, Donald Trump Junior, le fils du président, mis en cause pour des rencontres avec quatre intermédiaires russes pendant la campagne électorale

    L'ancien directeur de campagne de Donald Trump ainsi que son ancien conseiller à la sécurité, Michael Flynn sont également visés par l'enquête. Ils sont soupçonnés d'activités de lobbying.

    Si on ne peut pas encore être sûr que des poursuites pénales seront engagées, la création d'un grand jury signifie toutefois que suffisamment d'éléments indiquent qu'une violation de la loi a été commise.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.