GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Venezuela: déjà fragmentée, l'opposition avance en ordre dispersé

    media Les membres de l'Assemblée nationale constituante posent pour la photo, à Caracas, le 4 août 2017. JUAN BARRETO / AFP

    Au Venezuela, depuis que Nicolas Maduro a lancé sa campagne pour élire une Assemblée nationale constituante, dont l'objectif serait selon lui d'apporter la paix dans le pays, l'opposition représentée à l'Assemblée nationale par la MUD, la Table de l'unité démocratique, crie à la fraude, dénonçant le fait que le gouvernement n'ait pas convoqué de référendum en amont. Mais alors que les 545 membres de l'Assemblée nationale constituante ont pris leurs fonctions ce vendredi 4 août, l'opposition est plus que jamais divisée.

    La stratégie de l'opposition a été de délégitimer le processus électoral, de ne présenter aucun candidat, d'occuper la rue et de dénoncer la concentration du pouvoir par Nicolas Maduro. Mais ce vendredi 4 août, le président Maduro a installé les 545 membres de l'Assemblée nationale constituante, un scrutin contesté par de nombreux pays d'Amérique latine, les Etats-Unis, l'Europe et même le Vatican.

    Alors que la tension est à son comble, l'opposition très divisée ne veut pas attiser la violence et on apprend selon des informations publiées par le quotidien El Nacional, que de nombreuses tractations ont eu lieu avec le gouvernement avant le scrutin de dimanche dernier, sous la médiation de l'ex-Premier ministre socialiste espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero.

    C'est grâce à cette médiation que l'opposant Leopoldo Lopez a été placé en résidence surveillée. Le président vénézuélien souhaitait par ce geste effacer l'attaque de l'Assemblée nationale par des éléments chavistes radicaux qui avait fait plusieurs blessés. Il souhaitait aussi négocier avec la MUD, mais les discussions ont été bloquées.

    Entre temps, le président vénézuélien a appelé l'opposition à présenter des candidats pour les élections régionales du 10 décembre prochain. Certains ont accepté, comme Henry Ramos Allup, routard de la politique, leader d'Accion Democratica, d'autres ont refusé. D'autres encore attendent de trouver une position d'unité, comme en décembre 2015 lorsque la MUD avait remporté les législatives.

    L'Assemblée constituante au travail

    A peine installée ce vendredi, la Constituante entend se mettre au travail tout de suite. C'est ce samedi que les élus siègent pour la première fois, indique notre correspondant à Caracas, Julien Gonzalez. Rendez-vous fixé à 10h (heure locale) dans le plus grand salon du Parlement. La nouvelle présidente de cette Constituante Delcy Rodriguez a donné le ton de la rentrée vendredi : « l'Assemblée Constituante sera plénipotentiaire » a-t-elle déclaré.

    Des propos dans le droit fil du président Nicolas Maduro qui, au soir des résultats dimanche dernier, avait lancé les premiers avertissements, menaçant de lever l'immunité parlementaire de certains députés. Ce vendredi, Delcy Rodriguez a emboîté le pas du chef de l'Etat, assurant que « les individus violents, ceux qui sont responsables de la guerre économique tomberont sous le coup de la loi », allusion à peine voilée aux membres de l'opposition.

    Ce samedi devrait aussi voir la mise en place par le pouvoir d'une commission de la vérité qui sera chargée selon Nicolas Maduro « de faire la lumière sur les violences de ces derniers mois ». En face, l'opposition, majoritaire à l'Assemblée nationale, n'entend pas baisser les bras : après avoir assuré qu'elle « continuera son travail au Parlement », elle a convoqué les députés à une session extraordinaire dans l'hémicycle qui doit se tenir lundi prochain.

    Les détentions arbitraires inquiètent l'ONU

     

    Après l'installation des 545 membres de l'Assemblée nationale constituante élus dimanche dernier, plusieurs experts indépendants de l'ONU ont appelé le Venezuela à mettre un terme aux détentions arbitres systématiques de manifestants et à arrêter de traduire les civils devant des tribunaux militaires.

    « Nous avons reçu des informations préoccupantes concernant plus de 4000 personnes qui ont probablement été détenues de façon arbitraire, dont beaucoup ont été soumises à des procédures devant des tribunaux militaires, et ceci dans le contexte de la sécurité intérieure du pays », a confié José Antonio Guevara Bermudez, le président du groupe de travail de l'ONU sur les détentions arbitraires.

    « Ces personnes ont été laissées à l'isolement, des allégations d'actes de torture nous ont été rapportées. Ce sont toutes ces inquiétudes que nous exprimons ici, et nous appelons le gouvernement vénézuélien à cesser ces détentions arbitraires, à ne pas utiliser les tribunaux militaires pour juger des civils, à ne pas utiliser la force de manière disproportionnée dans le cadre de manifestations qui se seraient déroulées de façon pacifique, et à ne pas avoir recours à la torture et aux mauvais traitements envers les personnes détenues », a-t-il ajouté.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.