GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 25 Septembre
Mercredi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Etats-Unis: une deuxième femme accuse le juge Kavanaugh d'inconduite sexuelle (New Yorker)
    Amériques

    Trafic d'espèces protégées: un navire chinois capturé dans les îles Galapagos

    media Situées au large de l'Equateur, les îles Galapagos abritent une réserve maritime protégée. Getty Images

    En Equateur, un navire chinois en train de pêcher illégalement a été saisi dimanche 13 août dans la réserve marine de l’archipel des Galapagos. Ses 20 membres d’équipage ont été arrêtés.

    Avec notre correspondant à Quito, Eric Samson

    La marine équatorienne est intervenue en pleine nuit. L’embarcation Fu Yuan Yu Leng 999 était alors à 35 milles nautiques de l’île de San Cristobal, dans l'archipel des Galapagos, en plein milieu de la réserve interdite à la pêche industrielle.

    Le navire chinois faisait partie d’une flotte tournant autour des eaux extrêmement poissonneuses mais protégées de la réserve marine des Galapagos.

    Pour éviter d’être saisis, des dizaines de chalutiers de toutes nationalités se maintiennent en permanence juste à l’extérieur de la réserve. Certains prennent parfois le risque d’y envoyer des embarcations plus petites ou même d’y pêcher eux-mêmes.

    Plus grosse capture

    Lorsqu’il a été abordé, le navire chinois contenait 300 tonnes de produits marins congelés, dont des requins-marteaux, une espèce en voie de disparition inclue sur la liste rouge de l’Union Internationale pour la conservation de la nature (IUCN).

    Selon le directeur du parc national des Galapagos, Walter Bustos, le navire saisi est probablement « l’embarcation la plus grande jamais arraisonnée dans la réserve ». Tous les membres d’équipage ont été arrêtés. Ils sont passibles de trois ans de prison pour « transport » et « trafic d'animaux protégés ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.