GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 18 Décembre
Mardi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Espace: une fusée «Soyouz» s'envole vers la station spatiale internationale (ISS) avec trois astronautes à bord
    Amériques

    Venezuela: Nicolas Maduro veut faire arrêter l'ex-procureure Ortega en fuite

    media Le président vénézuélien Nicolas Maduro a indiqué mardi 22 août 2017, à Caracas, son interntion de faire arrêter l'ex-procureure en fuite Luisa Ortega. REUTERS/Marco Bello

    Le président vénézuélien veut lancer un mandat d’arrêt international pour faire arrêter l’ex-procureure générale Luisa Ortega, a annoncé mardi 22 août Nicolas Maduro. Après la Colombie, où elle a fui, la fonctionnaire se trouve au Brésil pour présenter des preuves de corruption contre le président vénézuélien.

    Avec notre correspondante à Caracas, Andreina Flores

    « C’est une trahison que je n’aurais jamais pu imaginer ». C'est ainsi que le président Nicolas Maduro a évoqué l'ex-procureure générale Luisa Ortega Díaz, devenue sa principale opposante.

    Le président vénézuélien a annoncé son intention de solliciter un code rouge auprès d’Interpol pour faire arrêter Ortega et son mari, le député Germán Ferrer. Une décision perçue par la plupart des Vénézuéliens comme une vengeance politique.

    D'après Maduro, le couple Ferrer-Ortega dirige une bande d'escrocs, protégée par les gouvernements de la Colombie et du Brésil. « Son époux, qui a reçu l'asile politique en Colombie, fait partie d'un réseau d'extorsion qui contrôle des millions de dollars dans les paradis fiscaux du monde entier. Le président Juan Manuel Santos est devenu le protecteur de cette bande de voleurs à Bogota. Et le gouvernement putschiste du Brésil accueille la procureure générale et son mari qui est le chef de ce cartel », a affirmé le chef de l'Etat.

    De son coté, Luisa Ortega est partie de Colombie pour le Brésil pour assister à la réunion de procureurs du Mercosur où il est prévu qu'elle présente des preuves de corruption des fonctionnaires vénézuéliens dans le dossier Odebrecht. Selon Luisa Ortega, le président Maduro lui-même serait impliqué.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.