GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Cocaïne: hausse de la production dans la région andine

    media Un soldat péruvien patrouille dans un champ de coca durant une opération visant à détruire un laboratoire de cocaïne, dans la vallée de l'Apurimac (VRAEM), dans le sud-ouest du Pérou, en 2010. AFP PHOTO/Carlos Mandujano

    Les surfaces de plantations de coca ont diminué au Pérou mais augmenté en Bolivie et Colombie, selon le Bureau de politique nationale pour le contrôle des drogues de la Maison Blanche. Quant à la production de chlorhydrate de cocaïne, elle a en revanche atteint des niveaux record en 2016.

    « La production de cocaïne dans la région andine dans son ensemble a atteint un niveau record », note la Maison Blanche, « malgré la baisse des plantations de coca au Pérou ».

    La Colombie reste le premier producteur de coca au monde, devant le Pérou et la Bolivie. Grâce à une surface cultivée conjointe de 269 500 hectares, la région a produit un total estimé de 1 395 tonnes de drogue l'an dernier.

    La situation s'est aggravée en Colombie où les plantations de coca ont augmenté de 18 % entre 2015 et 2016, passant de 159 000 à 188 000 hectares. L'augmentation de production de drogue est encore plus inquiétante avec une hausse de 37% en un an, de 520 à 710 tonnes de cocaine.

    Plantations en recul au Pérou

    Au Pérou, les efforts d'éradication portent leurs fruits avec des surfaces de coca illégale en baisse de 17 % à 44 000 hectares, loin du plafond atteint en 2013 avec près de 60 000 hectares. Ce chiffre encourageant ne se reflète pas cependant dans la production de cocaïne qui reste stable à 410 tonnes. Une apparente contradiction qui s'explique par l'état de maturité des plantations de coca qui produisent à plein.

    En Bolivie, les plantations de coca sont en légère hausse à 37 500 hectares ainsi que la production de drogue, passée de 255 à 275 tonnes de chlorhydrate de cocaïne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.