GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Mardi 12 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: Houston dévastée par la tempête Harvey

    media Des habitants de Houston utilisent leur 4x4 surélevé pour traverser les inondations, le 27 août 2017. REUTERS/Adrees Latif

    Aéroports et autoroutes fermés, habitants secourus par bateau : Houston, la quatrième ville américaine, a subi dans la nuit de dimanche à lundi des inondations « sans précédent » causées par la tempête Harvey qui a déjà fait au moins trois morts.

    Des milliers de sauveteurs, pompiers, policiers, gardes-côtes, 3 000 membres de la garde nationale et de simples volontaires, appuyés par vingt hélicoptères, se sont mobilisés pour sauver des gens de la montée des eaux parfois fulgurante. Dans les rues transformées en véritables canaux, seuls de rares véhicules pouvaient encore passer, dont d'énormes camions chargés de personnes évacuées. Plus de 2 000 sauvetages ont déjà pu être réalisés.

    Les services d'urgence débordés ont appelé les habitants à grimper sur les toits de leurs maisons pour être vus par les hélicoptères de secours. Parfois, les moyens de sauvetage sont plus rudimentaires. Avec leurs canots pneumatiques ou même à l'aide de jet-skis, des armées de volontaires tentaient de secourir les habitants encerclés par les eaux.

    Houston est sous les eaux après le passage d'Harvey, le 27 août 2017. REUTERS/Richard Carson

    Donald Trump sur place mardi

    C’est le pire ouragan à frapper les Etats-Unis depuis Katrina, qui avait provoqué une catastrophe humanitaire avec plus de 1 800 morts en 2005. Le président Donald Trump, qui avait promis d'attendre, afin de ne pas gêner les secours, ira sur place dès mardi.

    Le Texas devrait encore être confronté ce jour-là à des pluies torrentielles et des « inondations catastrophiques », selon le National Weather Service (NWS), car Harvey, rétrogradé en tempête tropicale, fait quasiment du sur-place. Les services météo évoquent des intempéries « sans précédent » dont « les conséquences ne sont pas encore connues ».

    Les autorités américaines s'attendaient ainsi lundi à devoir accueillir plus de 30 000 personnes dans les centres d'évacuation.

    La tempête a fait au moins trois morts. Mais des zones entières sont encore inaccessibles ou submergées, et le gouverneur du Texas Greg Abbott a estimé qu'il était trop tôt pour donner un bilan humain.

    Etat d'urgence en Louisiane

    Le président Donald Trump a par ailleurs déclaré ce lundi l'état d'urgence dans l'Etat de Louisiane. Une mesure qui permet de mobiliser davantage de moyens fédéraux en prévision du déplacement de la tempête tropicale Harvey vers cet Etat du sud américain, voisin du Texas.

    L'agence fédérale de secours Fema est notamment autorisée à « mobiliser et fournir à sa convenance les équipements et les ressources nécessaires » a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.