GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 26 Juin
Jeudi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: Bernie Sanders publie un livre sur sa campagne présidentielle

    media Bernie Sanders devant des milliers de partisans réunis dans un parc de Brooklyn, New York, le 17 avril 2016. REUTERS/Lucas Jackson

    Le sénateur socialiste du Vermont, Bernie Sanders, publie les souvenirs de sa campagne présidentielle de l’an dernier. Le titre du livre résonne comme un slogan politique : « Une révolution : un avenir dans lequel nous pouvons croire ». Il revient sur ses thèmes chers : sa dénonciation des inégalités, sa défense d’une politique progressiste. Certains chapitres ont des titres un peu rébarbatifs tels que « Vaincre l’oligarchie » ou « Mettre fin à une économie injuste », mais ce qui intéressera beaucoup plus le lecteur moyen, ce sont les petits à côtés de la campagne des primaires démocrates et sa rivalité avec Hillary Clinton.

    Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

    Bernie Sanders reconnait que même s’il affichait une grande confiance dans ses réunions publiques, il était conscient des difficultés qui l’attendaient. « Non seulement, j’étais l’outsider, mais je m’attaquais à tout l’establishment politique et financier du pays », écrit-il.

    Il rappelle les coups fourrés de la présidente du Comité national démocrate qui lui a mis des bâtons dans les roues pour favoriser Hillary Clinton. Il critique aussi les attaques malveillantes d’un Comité d’action politique pro-Hillary l’accusant de négociations douteuses avec Hugo Chavez pour amener du pétrole dans son Etat du Vermont. Il déplore également la couverture des médias qui, trop occupés à suivre Hillary et Trump, ont complètement ignorés la colère du petit peuple qui a contribué à la victoire du magnat new-yorkais.

    Mais tout l’ouvrage n’est pas que ressentiment. Il y a des passages plus légers. Bernie Sanders raconte par exemple comment lors de son premier rassemblement son GPS l’a bien conduit à la bonne adresse, mais pas dans la bonne ville. « Un mauvais début », note-t-il avec humour. Dans un autre chapitre il écrit : « Laissez-moi faire une déclaration radicale : je ne pense pas que vous pouvez dire quelques chose de profond en 140 caractères ! ». Ouille, il y a quelqu’un à qui ça ne va pas faire plaisir !

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.