GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Brésil: Rio soupçonné d'avoir acheté les JO 2016

    media Le président du Comité olympique brésilien, Carlos Nuzman (centre), a été conduit au siège de la police à Rio de Janeiro pour y être entendu par les enquêteurs après la perquisition de son domicile, mardi 5 septembre 2017. REUTERS/Ricardo Moraes

    La police brésilienne a annoncé ce mardi l’ouverture d’une enquête pour corruption dans le cadre de l’attribution des Jeux olympiques 2016 à la ville de Rio de Janeiro.
    Elle soupçonne de possibles achats de voix au sein du Comité international olympique (CIO). En France, une enquête similaire a déjà été ouverte par le parquet national financier (PNF). La décision d’attribuer les JO à Rio avait été décidée par un vote des membres du CIO, en octobre 2009, au détriment de Chicago, Madrid et Tokyo.

    Avec notre correspondant à Rio de JaneiroFrançois Cardona

    A 6h du matin, les agents de la police fédérale ont perquisitionné le domicile du président du Comité olympique brésilien, et du comité Rio 2016, chargé d’organiser les Jeux olympiques.

    L’appartement de Carlos Nuzman est situé dans un quartier chic, au bord de l’océan. La police fédérale le soupçonnait de vouloir quitter le pays, alors qu’il serait au coeur d’un réseau de corruption, qui aurait permis au Brésil d’obtenir de recevoir les Jeux olympiques, organisés l’année dernière à Rio de Janeiro.

    La police affirme avoir des preuves qui démontrent que grâce à son intermédiaire, l’un des votes aurait été acheté pour 2 millions de dollars, au président de la fédération internationale d’Athlétisme et à l’époque membre du CIO, Lamine Diack. L’argent aurait été versé par un homme d’affaires brésilien. Son ancien associé a été arrêté. Il est très proche de Sergio Cabral, l’ancien gouverneur de l’Etat de Rio, déjà condamné à quatorze ans de prison dans son implication dans l’énorme scandale de corruption Petrobras.

    Les soupçons sur l’attribution des JO à la ville de Rio sont le dernier épisode de cette affaire tentaculaire, qui secoue le Brésil depuis 3 ans. Des milliards d’euros ont été détournés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.