GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Irma, ouragan d'une intensité rare, balaie les Antilles et les Caraïbes

    media Puerto Rico frappé par des vagues dévastatrices, à l'approche de l'ouragan Irma, le 6 septembre 2017. REUTERS/Alvin Baez

    Le bilan du passage dans les Antilles françaises de l'ouragan Irma, phénomène qualifié d'« exceptionnellement dangereux » par Météo France, sera « dur et cruel » avec des « victimes », a déclaré mercredi soir Emmanuel Macron sans donner plus de précisions. Irmaa dévasté mercredi l'île de Barbuda avant d'arriver sur les îles françaises Saint-Barthélémy et Saint-Martin, placées en alerte violette, avec interdiction pour la population de sortir.

    Article régulièrement mis à jour - cliquer ici pour rafraîchir

    Irma, de catégorie 5, maximum sur l'échelle d'intensité des ouragans, a commencé à frôler la côte nord du territoire américain de Porto Rico, à partir de 23 h TU mercredi, se déplaçant à la vitesse de 26 km/h vers l'ouest et la République dominicaine.

    Le service météorologique de Porto Rico a mis en garde contre des « conditions très dangereuses sur toute l'île » et a étendu jusqu'à 3h15 TU jeudi son alerte aux crues subites. Plus de la moitié des 3 millions d'habitants de Porto Rico sont déjà sans électricité et des rivières sont sorties de leur lit dans le centre et le nord de l'île.

    La moitié des habitants de Barbuda sans-abri

    L'ouragan Irma, de la taille de la France, a touché Barbuda mercredi matin 6 septembre. L'œil du cyclone est passé sur cette île vers 6 h TU, accompagné de vents atteignant 295 km/h. La petite île a été « totalement dévastée », selon le Premier ministre.

    « Nous avons survolé Barbuda et nous n'avons rien vu d'autre qu'un carnage total. C'est de loin l'une des expériences émotionnelles les plus pénibles que j'ai jamais eues, a déclaré Gaston Browne à l'antenne de la BBC. Approximativement 50% d'entre eux (les habitants de Barbuda) sont littéralement sans abri à l'heure actuelle (...) Notre priorité est de leur fournir de l'aide dès demain matin », a-t-il poursuivi, ajoutant que la reconstruction prendrait des mois, voire des années. Le dernier bilan fait pour le moment état d'un mort mais risque fortement d'être revu à la hausse.

    Sur l'île d'Antigua toute proche, un témoin évoque des scènes « très spectaculaires ». A Pigotts, une femme, réfugiée dans une école, s'est blottie dans une salle de bains avec sa famille. « Il y a des gens dans toutes les salles de classe », a-t-elle raconté.

    Vue du port de l'île franco-néerlandaise de Saint-Martin lors du passage de l'ouragan Irma, le 6 septembre 2017. RCI GUADELOUPE/REUTERS

    Saint-Martin et Saint-Barthélémy ravagés

    Irma se déplace à la vitesse de 24 km/h.  L'œil du cyclone, d'environ 50 km de diamètre, est resté environ 1h30 sur Saint-Barthélemy avant de toucher Saint-Martin, où les dégâts causés par l'ouragan sont « énormes », bien qu'il ne soit « pas encore possible de s'en faire une idée », a déclaré le ministre néerlandais de l'Intérieur Ronald Plasterk.

    « Des impacts majeurs sont en cours sur ces îles », souligne Météo France, relevant que la mer « déferle avec une extrême violence » sur les rivages et qu'il y a « submersion majeure des parties basses du littoral ».

    « Huit morts  » sont déjà à déplorer à Saint-Martin, ont annoncé les secours français ce jeudi. Les dégâts matériels provoqués par l'ouragan semblent « déjà importants », a déclaré Annick Girardin, la ministre des Outre-mer à la sortie du Conseil des ministres, mercredi à la mi-journée.

    A Saint Martin, le toit de la préfecture a été arraché. La caserne des pompiers et l’hôpital ont été en partie détruits. La tour de contrôle de l’un des deux aéroports de Saint Martin, dans la partie néerlandaise de l’île, a tout simplement disparue.

    Annick Girardin doit partir en Guadeloupe ce mercredi soir, avec des « renforts humains et matériels », pour mesurer la situation dans les îles du nord, frappées de plein fouet.

    Emmanuel Macron se rendra sur les lieux frappés par l'ouragan Irma dans les Antilles « dès que les conditions météorologiques le permettront », a indiqué l'Elysée.

    Emmanuel Macron prévoit un « bilan dur et cruel »

    Le président français s'est rendu ce mercredi à 19h à la cellule de crise activée au ministère de l'Intérieur pour suivre les dégâts provoqués par Irma, ainsi que le Premier ministre Edouard Philippe et plusieurs ministres. A sa sortie, lors d'une conférence de presse, le chef de l'Etat a parlé d'un « bilan dur et cruel » à venir avec des « victimes », et annoncé un « plan national de reconstruction » le plus « rapidement possible » à Saint-Barthélémy et Saint-Martin.

    Les îles ont été placées en alerte violette dans la nuit de mardi à mercredi. Ce niveau d'alerte maximal impose le confinement total de la population. « Les services de secours et d'intervention ne peuvent plus assurer leur mission habituelle », précise la préfecture de Saint-Barth et Saint-Martin.

    L'ouragan « est d'ores et déjà un ouragan historique » et « d'une intensité sans précédent sur l'Atlantique », selon Météo France. Il est désormais plus puissant que les ouragans Luis (1995 Saint-Martin), Hugo (1989, 15 morts en Guadeloupe) et Harvey, qui a récemment frappé le Texas et la Louisiane, faisant au moins 42 morts et plus de 100 milliards de dégâts matériels. Une houle avec des creux dépassant 12 mètres et un déferlement d'une extrême violence sur les rivages ainsi qu'une submersion majeure des parties basses du littoral sont attendues.

    Les vents au « pouvoir destructeur » se sont intensifiés au fil des heures. Le paroxysme était attendu entre 6h et 12h (heure locale), avec des rafales au-delà de 300 km/h. Il faut remonter à 1988, avec l'ouragan Gilbert, pour des vents comparables. Des précipitations diluviennes ont également eut lieu.

    Des bateaux de plaisance échoués, après le passage de l'ouragan Irma sur l'île de Tortola, dans les Iles vierges britanniques. Courtesy of Ron Gurney/Handout via REUTERS

    Les armées vont contribuer

    La cellule interministérielle de crise a été activée, une soixantaine de professionnels de la sécurité civile ont été envoyés en renfort dans les deux îles. « Les armées apportent leur contribution (...) Nous nous tenons prêts pour intervenir », a expliqué mercredi matin la ministre des Armées, Florence Parly. Dans la partie néerlandaise de Saint-Martin (Sint Maarten), des militaires de Curaçao et Aruba sont arrivés lundi en renfort, ainsi que dans les îles de Saint-Eustache et Saba.

    Même si « la Guadeloupe ne subira pas les conditions les plus extrêmes liées à Irma », selon Météo-France, elle est également passée en vigilance rouge cyclonique. L'île est retombée en vigilance orange dans la matinée de mercredi, après que l'ouragan se soit éloigné. Une grosse centaine d'abris ont été ouverts et près d'un millier de personnes s'y sont déjà réfugiées. L'aéroport de Pointe-à-Pitre a été fermé mardi soir. Des vols ont été détournés vers la Martinique.

    Selon le National hurricane center (NHC) américain, Irma devrait ensuite progresser vers Cuba, puis la Floride, qu'il devrait toucher en toute fin de semaine. L'état d'alerte a été déclaré à Cuba.

    Enfin, un autre ouragan, baptisé José, est en train de se former juste derrière Irma, et une tempête tropicale, Katia, s'est également formée au large du Mexique et devrait se transformer en ouragan dans les 48h selon le Centre américain des ouragans.


    Numéros d'urgence
    Deux numéros d'information sont mis à la disposition du public par le ministère de l'Intérieur.
    -> le 01 82 71 03 37 depuis la métropole
    -> le 05 90 99 39 00 depuis les Antilles

    Une photo satellite de l'ouragan Irma datée du 5 septembre 2017 et d'intensité maximale (catégorie 5 selon la météo américaine). Une photo prise par l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique. NOAA vie Reuters

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.