GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    «What happened», le livre d'Hillary Clinton pour tourner la page de 2016

    media Hillary Clinton et Donald Trump, lors d'un débat dans le cadre de la campagne présidentielle, dans le Missouri, le 9 octobre 2016. REUTERS/Rick Wilking/File Photo

    Aux Etats-Unis, Hillary Clinton a donné dimanche 10 septembre sa première interview télévisée depuis sa défaite à l'élection présidentielle en novembre dernier. L'ancienne candidate démocrate démarre une tournée pour la promotion de son livre, What happened (« ce qu'il s'est passé ») et il est évident qu'elle est encore très marquée, presque abasourdie, par son échec face à Donald Trump.

    Avec notre correspondant à New York,  Grégoire Pourtier

    Hillary Clinton admet qu'il lui est toujours difficile d'encaisser sa défaite surprise à la présidentielle 2016 face à Donald Trump. Même si elle a rempli certaines obligations, elle s'est surtout réfugiée chez elle, à se promener dans les bois alentour, à ranger et à déguster quelques verres de vin.

    Elle a aussi écrit un livre. Passage obligé ? Ressasser cette défaite ne la rend pas forcément plus sympathique aux yeux d'un public, qu'elle reconnaît avoir mal appréhendé. Elle regrette ainsi d'avoir mené une campagne traditionnelle, quand Donald Trump comprenait mieux ce que les Américains attendaient, et la manière de délivrer son message.

    Malgré son comportement grossier, ses promesses intenables et son manque d'expérience politique, il a su captiver et capter les électeurs. « Un reality show a mené à l'élection d'un président. Puis il arrive dans le bureau Ovale et il dit : "Les gars, c'est beaucoup plus compliqué que je ne le pensais. Je n'avais pas idée à quel point c'est dur." Eh bien oui, parce que ce n'est pas un spectacle, c'est la réalité. »

    Convaincue qu'elle l'emporterait, elle estime que l'enquête, bien vite abandonnée, sur l'utilisation de sa messagerie privée lui a été fatale. Et puis, la société américaine n'était peut-être simplement pas prête à élire une présidente, admet l'ex-candidate démocrate : « J'ai démarré la campagne en sachant que je devrai travailler encore plus pour faire accepter aux femmes et aux hommes l'idée d'avoir une femme présidente. »

    Elle affirme désormais qu'elle n'a plus cette ambition. Son retour médiatique n'en est pas moins périlleux pour le Parti démocrate, sorti lui aussi exsangue de cette élection, et semblant surtout désormais vouloir tourner la page Clinton.


    Les juteux contrats entre les ex-responsables politiques américains et les grandes maisons d'éditions

    Après une rude bataille avec son éditeur, Simon & Schuster, Hillary Clinton a empoché 8 millions de dollars au titre d'avances. Une grande partie ira, selon l'avocat de l'intéressée, à des oeuvres caritatives.

    Son époux, Bill, avait reçu un chèque de 15 millions de dollars,  pour Ma Vie, ses mémoires publiées en 2004. Il avait écoulé 400 000 exemplaires le premier jour de la sortie. Son prédecsseur George W. Bush avait touché 10 millions, 1,5 million de plus que Ronald Reagan ou Jean Paul II, pour son ouvrage Entrez dans l'Espérance en 1994, même tarif aussi pour Alan Greenspan et sa chronique sur ses 18 années à la tête de la Réserve fédérale.

    Mais les détenteurs du record resteront, et sans doute pour longtemps, Barack et Michèle Obama. Tous deux ont signé des contrats avec l'éditeur Penguin Random House pour un total de 65 millions de dollars selon le Financial Times. Le quotidien précise qu'ils prévoient eux aussi d'en verser une importante partie à des oeuvres, y compris à la fondation Obama. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.