GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Dimanche 17 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Décembre
Mercredi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Après Harvey, Trump au chevet des sinistrés d’Irma en Floride

    media Le président Trump a participé à une distribution de nourriture à Naples, en Floride, le 14 septembre 2017. REUTERS/Jonathan Ernst

    Le président Trump qui s'était rendu à deux reprises au Texas après le passage de l'ouragan Harvey a effectué jeudi une première visite en Floride pour constater les dommages causés par le cyclone Irma. Critiqué lors de son premier déplacement au Texas pour avoir gardé ses distances avec les populations sinistrées, il n'a pas hésité cette fois à plonger dans la foule.

    Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

    Donald Trump a eu une première réunion avec les autorités locales à Fort Meyers, située sur la côte-ouest de la Floride, la zone la plus touchée par Irma. Puis il s'est rendu à Naples, survolant en hélicoptère les terres inondées.

    Dans cette station balnéaire, Trump, accompagnée de son épouse Melania et du vice-président Mike Pence, a procédé à une distribution de sandwiches et de bananes, blaguant avec les résidents, leur tapant dans le dos, et se prêtant de bonne grâce à des selfies.

    Des gens « très spéciaux »

    « Je veux simplement vous dire que nous sommes à 100% derrière vous. Je vais revenir souvent, a promis le locataire de la Maison Blanche. C'est un Etat que je connais bien, comme vous le savez. Vous êtes des gens très, très spéciaux et nous vous aimons. »

    Le président compte se rendre aux Keys, à Porto-Rico et aux îles Vierges la semaine prochaine. D'une humeur joviale, il a même remercié les journalistes qui avaient couvert les deux ouragans consécutifs.

    Mais Donald Trump, aussi fidèle à lui-même, a perdu tout le bénéfice d'une visite au demeurant réussie, en répétant , alors qu'il regagnait Washington à bord d'Air Force One, que lors des émeutes de Charlottesville, les torts étaient partagés, citant le rôle joué par le groupe d'anarchistes Antifa.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.