GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Décembre
Lundi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Brésil: Temer nomme la première procureure générale qui enquêtera sur... lui

    media La nouvelle procureure générale Raquel Dodge nommée par le président Michel Temer le 18 septembre 2017. REUTERS/Ueslei Marcelino

    Au Brésil, pour la première fois, une femme devient procureure générale de la République. Un poste très sensible et exposé, alors que des scandales de corruption en série font trembler le Brésil. C’est le président Michel Temer qui l’a nommé à la tête du Parquet – alors qu’il est lui-même accusé de corruption par cette même institution.

    Avec notre correspondant à Rio de Janeiro, François Cardona

    A 56 ans, Raquel Dodge accède à un poste clé. Lors de son discours, durant la cérémonie d’investiture, elle a promis que « personne ne serait au-dessus ou en dessous de la loi ». Sa nomination à la tête du Parquet Fédéral pourrait cependant freiner les investigations pour corruption lancées contre le monde politique brésilien, depuis de longs mois. Elle a été choisie par le président Michel Temer, alors que celui-ci est visé par une enquête du Parquet, qu’elle va à présent devoir diriger. L’ancien procureur général, Rodrigo Janot, a demandé la semaine dernière la mise en examen du chef de l'Etat pour « obstruction à la justice et participation à une organisation criminelle ».

    « Harmonie des pouvoirs »

    Michel Temer avait qualifié Rodrigo Janot « d’irresponsable ». Sa remplaçante, Raquel Dodge, pourrait ne pas choisir de privilégier l’affrontement comme son prédécesseur. Lors de son discours, durant la cérémonie d’investiture, elle a martelé que « l'harmonie entre les pouvoirs était essentielle à la stabilité du pays ».

    Le Brésil fait face aujourd’hui à des scandales de corruption en série, qui mettent en cause plus d’une centaine de personnalités politiques – dont plusieurs anciens présidents ainsi que le principal parti au pouvoir.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.