GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Brésil: l'armée déployée dans la plus grande favela de Rio

    media Soldats brésiliens dans la favela Rocinha à Rio de Janeiro le 23 septembre 2017. REUTERS/Ricardo Moraes

    Un millier de policiers et militaires ont été mobilisés après des violences dans la plus grande favela de Rio de Janeiro. Elle est le théâtre de scènes de guerre avec des affrontements armés entre la police et des trafiquants terrorisant la population. Le gouvernement a donc décidé de déployer l’armée, pour tenter d’y mettre fin.

    Avec notre correspondant à Rio de JaneiroFrançois Cardona

    Des soldats lourdement armés patrouillent dans les ruelles, aux pieds de la favela des véhicules blindés bloquent les accès principaux. A Rocinha, vivent environ 70 000 personnes souvent dans des conditions d’insalubrité. Depuis une semaine, deux bandes armées s’affrontent pour le contrôle de cette favela, en vue d’obtenir le contrôle du trafic de drogue.

    Depuis le déploiement de l’armée, plusieurs personnes ont été arrêtées, plus de 15 fusils mitrailleurs saisis. Rocinha vit en état de siège. Dès la tombée de la nuit, les rues se vident. Et des tirs continuent de se faire entendre de manière sporadique. Les autorités locales affirment que l'opération de l'armée va se poursuivre « pour une durée indéterminée ».

    La favela de Rocinha était le symbole de la politique de « pacification » de l’Etat de Rio de Janeiro, destinée à chasser des gangs armés de narcotraficants des quartiers défavorisés avant la Coupe du monde de football de 2014 et les Jeux olympiques, l’année dernière.

    Mais la violence, et la criminalité ont repris depuis plusieurs mois à Rio de Janeiro. Les échanges de tirs entre policiers et trafiquants sont devenus quotidiens, et les habitants sont les premières victimes de leurs balles perdues.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.