GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Mai
Vendredi 18 Mai
Samedi 19 Mai
Dimanche 20 Mai
Aujourd'hui
Mardi 22 Mai
Mercredi 23 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: Nikky Haley, le nouveau pilier de la diplomatie américaine

    media L'ambitieuse ambassadrice des Etats-Unis aux Nations unies pendant l'Assemblée générale de l'organisation, le 21 septembre 2017, à New York. REUTERS/Stephanie Keith

    L’ambassadrice américaine Nikky Haley est l’une des vedettes de l'Assemblée générale de l’ONU. Omniprésente dans les couloirs et les réunions de l’organisation mondiale, la jeune femme de 44 ans a assisté à la plupart des entretiens que le président Donald Trump a eus avec des dirigeants étrangers. Et elle s’est fait une spécialité à relayer, et préciser si besoin, la parole présidentielle. Au point que certains lui prêtent de grandes ambitions politiques.

    Avec notre envoyé spécial à New York,  Achim Lippold

    Jeudi après-midi à New York Nikky Haley a convoqué la presse pour vanter l’action du président américain auprès de l’ONU. Le moment de la conférence de presse n’est pas choisi au hasard. Il se trouve qu’un peu plus loin, au Conseil de sécurité, le secrétaire d’Etat américain vient de se lancer dans un long discours contre la prolifération des armes nucléaires.

    Mais pour l’ancienne gouverneure de la Caroline du Nord, il n’est pas question de laisser le terrain diplomatique à Rex Tillerson. Après tout, c’est elle qui a négocié avec les Chinois et les Russes les sanctions contre la Corée du Nord. Et pour ceux qui ont du mal à comprendre les intentions du président, il suffit de lui demander des explications.

    Par exemple sur la menace de détruire la Corée du Nord, Nikki Haley explique : « Le président l’a dit, on ne veut pas la guerre. Mais si jamais la Corée du Nord attaque les Etats-Unis ou ses alliés, les Etats-Unis vont riposter ».

    Au cours des neuf derniers mois, Nikky Haley est devenue un pilier de la diplomatie américaine. Elle est appréciée à l’ONU pour son talent de négociatrice. Une source française lui reconnait un excellent instinct politique. Au point que certains se demandent si elle ne viserait pas à terme le poste de secrétaire d’Etat.

    La réponse, très politicienne de Nikki Haley : « J’essaie de faire du bon travail et j’essaie d’informer le peuple américain de tout ce que je sais ». Ce qui ferait d’elle une diplomate pour le moins atypique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.