GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Samedi 18 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Cuba: Washington rappelle 60% de son personnel d'ambassade après des «attaques»

    media Malgré les «attaques» accoustiques contre leurs diplomates, les Etats-Unis annoncent maintenir leurs relations avec Cuba. REUTERS/Pablo Martinez Monsivais/Pool

    Les autorités américaines ont annoncé ce vendredi 29 septembre qu’elles rappelaient plus de la moitié de son personnel de l’ambassade à La Havane suite à plusieurs cas mystérieux de maladies ayant affecté des diplomates américains en poste à Cuba. Pour les autorités cubaines, la décision des Etats-Unis est « précipitée » et va nuire aux « relations » entre les deux pays.

    « Tant que le gouvernement de Cuba ne pourra pas assurer la sécurité du personnel gouvernemental américain à Cuba, notre ambassade sera limitée au personnel indispensable afin de minimiser les risques d'exposition », a annoncé ce vendredi un haut responsable du département d'Etat américain.

    Ultrasons

    La décision a été prise suite à une série d’attaques acoustiques qui ont touché 21 membres de l’ambassade américaine de La Havane. Ces attaques aux ultrasons auraient débuté fin 2016. Dans certains cas, elles auraient occasionné des pertes auditives définitives, ainsi que d’autres symptômes comme des nausées, des maux de tête et des vertiges, selon les médias américains.

    Ces attaques n’ont pas été perpétrées sur des téléphones de l’ambassade, mais sur des appareils dans les logements de ces fonctionnaires. Un diplomate canadien a également été concerné. La dernière attaque a été perpétrée en août dernier.

    Suspension des visas

    « Nous ne connaissons ni les origines ni le mode opératoire de ces attaques », précise également le communiqué. Les autorités cubaines disent avoir travaillé sur ce dossier, mais avouent ne pas savoir d’où proviendraient ces appels. Face au sur-place des autorités dans cette enquête, les Etats-Unis ont décidé de restreindre leur présence à Cuba en rappelant 60 % du personnel de leur ambassade. Les autorités américaines ont également annoncé la suspension pour une durée indéterminée l'octroi de visas de routine à Cuba et ont appelé leurs ressortissants à éviter de se rendre sur l'île en raison des risques liés à ces attaques.

    Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson a déclaré ce vendredi que Washington maintenait ses relations avec Cuba malgré les « attaques ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.