GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Février
Jeudi 15 Février
Vendredi 16 Février
Samedi 17 Février
Aujourd'hui
Lundi 19 Février
Mardi 20 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    [Reportage] Haïti: un an après l’ouragan Matthew le tourisme peine à se relever

    media Les communes dévastées de Port-Salut et Roche-à-Bateau après le passage de l'ouragan Matthew en octobre 2016. RFI/Stefanie Schüler

    Il y a un an, du 4 au 5 octobre 2016, Matthew, un ouragan majeur de catégorie 5, traversait la péninsule sud d'Haïti, faisant plus de 500 morts et dévastant trois départements entiers. Les populations de ces zones sinistrées ne se relèvent que difficilement de la catastrophe qui a détruit les habitations, ravagé les cultures agricoles, décimé le bétail et emporté embarcations et ustensiles des pêcheurs. Le secteur touristique, notamment dans le département du Sud, n'a pas non plus été épargné. Reportage.

    Avec nos envoyés spéciaux à Port-Salut,  Stefanie Schüler et Marc Kingtoph Casimir

    Un petit hôtel au bord de l'eau non loin de la ville de Port Salut. Il y a un an, des vagues de près de 9 mètres ont failli l'emporter, se souvient le gérant Frantzy Charles : « C'était complètement détruit. Sur seize chambres il nous en restait que deux. »

    Après des mois de travaux intenses, l'hôtel a rouvert ses portes en août dernier. Un investissement qui portera ses fruits veulent croire ses propriétaires. Car la région a des atouts à faire valoir.

    « Il y a particulièrement la plage de Pointe Sable qui est grande et vraiment très agréable. Il y a aussi la cascade Touyac, les 500 marches, la grotte Marie-Jeanne. Je pense que Port-Salut joue un rôle important dans le tourisme haïtien », poursuit-il.

    Mais faire revenir des touristes dans une région sinistrée par un ouragan n'est pas chose aisée. « Avant l'ouragan, on avait beaucoup plus de personnes. Mais maintenant après l'ouragan, comme on vient de rénover, on attend les gens. On est en train de travailler sur le site web afin de pouvoir retracer notre clientèle », explique Frantzy Charles.

    Et le temps presse car « chaque personne qui travaille ici a une famille, souligne encore l'hôtelier. Il a donc de quoi la nourrir et de quoi payer les écolages. Et en dépit du fait que rien ne fonctionne, notre patron s'est fait le devoir de nous payer quand même ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.