GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Elections régionales au Venezuela: la participation, enjeu du scrutin

    media Les électeurs font la queue pour voter aux élections régionales devant ce bureau de vote de Caracas, dimanche 15 octobre 2017. JUAN BARRETO/AFP

    Au Venezuela, un peu plus de 18 millions d'électeurs sont appelés à voter ce dimanche 15 octobre pour élire les gouverneurs des 23 Etats du pays. Un scrutin qui se déroule après 4 mois de manifestations, entre avril et juillet dernier, à l'appel de l'opposition pour exiger notamment des élections générales anticipées. des manifestations qui ont fait 125 victimes. Quel est l'enjeu de ces régionales ?

    Avec notre correspondant au Venezuela, Julien Gonzalez

    Début août, l’opposition vénézuélienne a décidé de participer aux élections de gouverneurs qui se tiennent ce dimanche. Sur les 23 Etats du pays, 20 sont actuellement aux mains du gouvernement. Mais, en raison de la très forte impopularité de Nicolas Maduro, due notamment à la crise économique et à l'inflation la plus forte au monde, elle espère en gagner beaucoup plus.

    Pour ce premier duel entre les deux camps depuis la victoire de l'opposition aux législatives de 2015, l'opposition fait en effet figure de favorite selon les sondages. Mais la clé du scrutin va être la participation.

    Et cela, l'opposition en est bien consciente. Même si les régionales n'attirent jamais les foules – à peine plus d'un Vénézuélien sur deux avait voté en 2012 -, les ténors de l'opposition se succèdent depuis des semaines pour remobiliser leurs partisans, découragés pour certains, après quatre mois de manifestations sans résultats concrets et l'installation malgré les pressions internationales d'une Constituante en juillet dernier, boycottée par l'opposition car elle considérait ce scrutin comme « une fraude ».

    Les opposants craignent des fraudes

    Même si la marge de manœuvre des futurs gouverneurs risque d'être réduite face justement à cette Constituante « plénipotentiaire », les anti-chavistes le martèlent : « les régionales sont une étape vers le changement ». Le camp Maduro, lui, promet « une victoire historique » du chavisme, qui consolidera les programmes sociaux et « les acquis de la Révolution ».

    Ce dimanche, l'opposition met en garde contre toute « irrégularité » : elle a notamment dénoncé le déplacement de plus de 200 bureaux de vote visant à « créer de la confusion » selon elle. Des accusations balayées par les autorités qui garantissent « la transparence de l'élection de ce dimanche » avec la présence notamment de 70 accompagnateurs internationaux.

    Des graffitis pro-candidat de l'opposition pour les élections régionales, à Caracas, le 15 octobre 2017. REUTERS/Ricardo Moraes

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.