GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 14 Novembre
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • COP23: la communauté internationale s'accorde pour évaluer en 2018 ses émissions de CO2
    • L'Arabie saoudite rappelle son ambassadeur à Berlin pour protester contre une déclaration allemande sur le Liban (agence)
    Amériques

    Etats-Unis: un scandale écarte le candidat de Trump pour la lutte anti-drogue

    media Tom Marino, représentant Républicain de Pennsylvanie au Congrès, renonce à diriger la lutte anti-drogue aux Etats-Unis. Wikimedia Commons / Marinoforcongress

    Le représentant républicain Tom Marino renonce à devenir le chef de la lutte anti-drogue aux Etats-Unis. L’élu de Pennsylvanie est au cœur d’un scandale révélé 15 octobre par les médias américains : il a porté une loi qui restreint les moyens de pression sur l’industrie pharmaceutique, et ce alors que les Etats-Unis sont confrontés à la pire épidémie d’overdoses de leur histoire, du fait de l’abus de médicaments fortement dosés en opiacés. Tom Marino était le premier élu à avoir soutenu la candidature de Donald Trump à la Maison Blanche.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet.

    Pas encore confirmé par le Sénat, mais déjà démissionnaire. Désigné par Donald Trump pour diriger la politique de lutte contre la drogue aux Etats-Unis, Tom Marino est contraint d’y renoncer. Les révélations portées par la presse ont porté un coup fatal à la candidature du représentant de Pennsylvanie. C’est le président américain lui-même qui l’a annoncé sur Twitter, tout en qualifiant l’homme politique « d’homme bien » et de « super membre du Congrès ».

    Selon l’enquête de la chaine CBS et du Washington Post, Tom Marino a en effet porté au Congrès une loi qui a restreint les moyens d’action contre l’industrie pharmaceutique, en cas de distribution trop importante ou suspecte de médicaments opiacés. Or, ces médicaments sont un véritable fléau aux Etats-Unis.

    200 000 morts en 17 ans

    Prescrits sur ordonnance pour apaiser les douleurs, ils sont à l’origine de la mort de 200 000 Américains depuis l’an 2000. Pire, le nombre d’overdoses dues à ces produits ne cesse d’augmenter : il a quadruplé en quinze ans.

    L’enquête publiée par la presse ce week-end détaille les efforts de l’industrie pharmaceutique auprès des élus pour défendre ses intérêts. Tom Marino a ainsi reçu 100 000 dollars pour financer sa campagne de la part des producteurs de ces pilules tueuses. Après ces révélations, il ne pouvait pas décemment incarner la politique américaine de lutte contre la drogue.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.