GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 14 Novembre
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • COP23: la communauté internationale s'accorde pour évaluer en 2018 ses émissions de CO2
    • L'Arabie saoudite rappelle son ambassadeur à Berlin pour protester contre une déclaration allemande sur le Liban (agence)
    Amériques

    L'appel de Trump à la veuve d’un soldat tué au Niger provoque la polémique

    media Le président américain Donald Trump est à nouveau sous le feu des critiques. Reuters

    Donald Trump se retrouve à nouveau au cœur d’une polémique, cette fois autour d'un coup de fil qu’il aurait passé à la veuve d'un soldat américain mort au cours d'une opération au Niger. Le président des Etats-Unis aurait tenu des propos qui manquent clairement d'empathie. Et ce quelques jours après avoir lui-même politisé la question de l'attitude à tenir vis-à-vis des familles de soldats morts au combat.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

    Nouvelle polémique pour Donald Trump, avec à l’origine un constat : la Maison Blanche a attendu deux semaines pour se manifester auprès des familles des quatre soldats américains morts au Niger.

    Cela n'a rien d'exceptionnel, mais, interrogé sur ce délai, le président américain a affirmé que ses prédécesseurs à la présidence ne prenaient même pas la peine de téléphoner aux familles éprouvées par la mort d'un proche au combat. Tollé et démenti immédiat des entourages de Barack Obama et de George W. Bush.

    « Il ne se souvenait même pas de son nom »

    Intervient alors une élue démocrate de Floride, qui raconte lors d’une interview télévisée avoir assisté au coup de téléphone passé par Donald Trump à la veuve d'un des quatre soldats morts au Niger. Frederica Wilson se rendait à l'aéroport pour aller chercher la dépouille du défunt avec l’épouse de ce dernier, enceinte.

    Elle y a entendu le président presque plaisanter et déclarer à propos du soldat décédé : « Je suppose qu’il savait à quoi s'attendre quand il s'est engagé. Enfin je suppose que ça fait mal quand même ». « C'était horrible, insensible, complètement folle et inutile, [la veuve] était en larmes et a dit "il ne souvenait même pas de son nom" ! », raconte cette membre du Congrès.

    Donald Trump a répliqué ce mercredi sur Twitter que l'élue démocrate avait inventé cette conversation et qu'il en avait la preuve. Sans toutefois la fournir.

    Toujours sur Twitter, Frederica Wilson a rétorqué au président américain qu’elle maintenait ses propos et n’était pas la seule à les avoir entendus.

    Le Pentagone a de son côté lancé une enquête sur les circonstances de la mort de ces quatre soldats américains au Niger.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.