GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 13 Novembre
Mardi 14 Novembre
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 18 Novembre
Dimanche 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie/chimique: vote vendredi de l'ONU sur une prolongation d'un mois du mandat des enquêteurs (diplomates)
    • Le maire de Caracas, en fuite du Venezuela, va partir en Espagne (porte-parole)
    • Zimbabwe: la plupart des sections régionales du parti au pouvoir demandent à Mugabe de partir (TV d'Etat)
    • Syrie: 26 morts dans un attentat de l'EI contre des déplacés (OSDH)
    Amériques

    Chili: la version officielle du décès de Pablo Neruda scientifiquement contredite

    media Pablo Neruda, le 18 janvier 1952. Keystone/Getty Images

    Les conclusions du certificat de décès de Pablo Neruda sont fausses. C'est ce qu'affirment seize experts internationaux chargés de plancher sur les causes de la mort du poète et homme politique chilien, décédé une dizaine de jours après le coup d'Etat militaire de 1973. Leur rapport a été remis à la Cour suprême du Chili, qui cherche à savoir si oui ou non, Neruda a été assassiné.

    Quarante-cinq ans après les faits, la version officielle du décès de Pablo Neruda est scientifiquement contredite. Au grand soulagement d'Adolfo Reyes, neveu du poète et avocat de la famille : « Il n'est pas mort de cachéxie du cancer, comme l'indiquait pourtant son certificat de décès », souligne le neveu de Neruda, qui ajoute « qu'il n'existe aucun élément qui permette d'affirmer qu'il est mort de son cancer de la prostate. Ces deux informations permettent en conséquence d'affirmer que la cause annoncée du décès est fausse ».

    Nouvelles analyses

    L'avocat rappelle que Neruda avait prévu de fuir le pays, en proie à la dictature du général Pinochet. Pour autant, Xavier Cathelineau, chef du département d'urologie à l'institut Montsouris, et membre du panel d'experts, le souligne, il faudra de nouvelles analyses avant de savoir de quoi est mort le poète communiste : « Des études vont être menées dans les mois à venir sur un certain nombre de bactéries trouvées dans l'organisme de Neruda pour savoir si ce sont des contaminations  ou bien si, éventuellement, il y a certaines de ces bactéries qui auraient pû être introduites intentionnellement  dans son organisme par une tierce personne ». Les résultats seront connus d'ici environ un an.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.