GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Samedi 18 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: George W. Bush ciblé par les critiques de Steve Bannon

    media L'ancien président Bush fils. Brendan SMIALOWSKI / AFP

    L'ancien conseiller de Donald Trump Steve Bannon, qui a repris la direction du site d'extrême droite Breitbart News, avait annoncé la semaine dernière qu'il déclarait la guerre à l'establishment politique et en particulier aux républicains qui ne partageaient pas ses vues radicales. Il a tenu parole lors d'une réunion de conservateurs en Californie en attaquant avec une virulence rare un ancien président de son propre parti.

    Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

    Si le 43e président s'est attiré les foudres de l'ancien conseiller de la Maison Blanche, c'est pour un discours prononcé jeudi dernier dans lequel il avait, sans le nommer, critiqué la politique de Donald Trump qui divisait le pays au lieu de l'unir,  notamment en matière d'immigration :

    « Nous avons vu le nationalisme transformé en nativisme, oubliant le dynamisme que l'immigration a apporté à l'Amérique », avait déclaré George Bush fils, président de 2000 à 2008.

    Ce n'était pas la première fois que l'ancien patron de la Maison Blanche lançait des banderilles contre Donald Trump.

    « Il ne savait pas de quoi il parlait »

    Alors, s'adressant aux républicains californiens, Steve Bannon a critiqué George Bush en termes insultants, se moquant de son discours, de son intelligence et de sa présidence :

    « Il était clair qu'il ne savait pas de quoi il parlait. Il a mélangé la révolution industrielle, la révolution culturelle arabe, la mondialisation. Il n'avait aucune idée où il allait. Exactement comme quand il était président. Il n'y a pas eu de présidence plus destructive que celle de George Bush », a-t-il taclé.

    Bannon est en train de recruter des candidats reflétant son genre de populisme économique pour les élections de mi-mandat de l'an prochain. Anciens partisans de George Bush s'abstenir.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.