GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Donald Trump au Japon pour le début de sa tournée en Asie

    media Melania et Donald Trump à l'USS Arizona Memorial, à Honolulu, sur l'île d'Hawaï, vendredi 3 novembre, avant leur départ pour leur tournée en Asie qui débute ce samedi 4 novembre au Japon. REUTERS/Jonathan Ernst

    Le président américain s'envole, ce samedi 4 novembre, pour le Japon, première étape d'une longue tournée en Asie. Donald Trump doit parcourir cinq pays - le Japon, la Corée du Sud, la Chine, le Vietnam, les Philippines - dans un climat de fortes tensions avec la Corée du Nord. Il s'agit du plus long déplacement d'un président américain dans la région depuis 25 ans.

    Avec notre correspondante à Washington,  Anne Corpet

    « Je pense que le voyage sera couronné de succès », a lâché avec son habituel optimisme le président américain Donald Trump, avant son départ.

    L'objectif est de renforcer l'isolement de la Corée du Nord. Le chef d'Etat a qualifié le Japon, première étape de son périple, de nation guerrière, et a agité le spectre d'une action militaire de Tokyo contre Pékin si la Chine n'intervient pas avec plus de conviction pour calmer les ardeurs bellicistes nord-coréennes.

    Donald Trump fera ensuite escale en Corée du Sud, mais il a finalement renoncé à se rendre dans la zone démilitarisée entre les deux Corées. Séoul craignait que ce détour ravive les tensions avec son voisin.

    La Chine, étape la plus attendue

    Le président américain ira après en Chine, l'étape la plus attendue du voyage. Pendant sa campagne, Donald Trump avait promis de s'attaquer avec force à l'excédent commercial chinois. Mais il s'est jusqu'ici abstenu de toute mesure coercitive. Il attend cependant une prise de position plus ferme de Pékin vis-à-vis de Pyongyang.

    « Le président utilisera le langage qu'il voudra. Il tient à son franc-parler », a précisé son conseiller, interrogé sur le ton que comptait employer Donald Trump avec son homologue chinois.

    Donald Trump poursuivra sa tournée par un séjour au Vietnam, où il interviendra devant le sommet de l'APEC, un forum économique régional auquel participe le président russe Vladimir Poutine. Avant d'achever son marathon diplomatique aux Philippines, où il assistera au sommet de l'Asie orientale.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.