GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 24 Novembre
Samedi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Washington émet de nouvelles restrictions immédiates envers Cuba

    media Depuis juin et l’annonce officielle par Donald Trump d’une politique plus restrictive envers Cuba, on savait que Washington allait revenir sur un certain nombre d’ouvertures initiées par Barack Obama. REUTERS/Kevin Lamarque/File Photo

    Les Etats-Unis ont émis mercredi 8 novembre de nouvelles restrictions envers Cuba, des mesures qui entrent en vigueur dès ce jeudi 9. Donald Trump tient ainsi sa promesse de remettre en cause la nouvelle relation entre les deux pays initiée par Barack Obama. Ce dernier avait rouvert les relations diplomatiques entre Washington et La Havane, puis avait même fait, en 2016, une visite historique sur l’île. Visant particulièrement l’armée et les services de renseignement cubain, l’annonce de ce mercredi sonne comme un premier avertissement.

    Avec notre correspondant à New York,  Grégoire Pourtier

    Vous êtes Américain et souhaitez aller faire du tourisme à Cuba ? C’est toujours possible. Mais ce sera seulement sous la forme d’une sorte de voyage organisé via une institution américaine, et vous devrez être accompagné par un membre, américain, de cette institution.

    De plus, vous ne pourrez pas loger n’importe où, ou consommer n’importe quoi : des dizaines d’adresses et d’entreprises seront prohibées, car considérées comme liées à l’armée cubaine.

    Depuis juin et l’annonce officielle par Donald Trump d’une politique plus restrictive envers Cuba, on savait que Washington allait revenir sur un certain nombre d’ouvertures initiées par Barack Obama.

    Et cet été, la mystérieuse affaire des « attaques acoustiques » n’a évidemment pas amélioré la situation. La santé de 24 diplomates américains a été affectée, et a provoqué en retour l’expulsion d’une partie du personnel de l’ambassade cubaine aux Etats-Unis.

    Les mesures présentées mercredi ne renvoient cependant pas directement à la situation telle qu’elle était avant la reprise des relations entre les deux pays. L’objectif affiché par le département du Trésor américain est surtout de tenir l’activité économique à l’écart de l’armée cubaine, donc, ainsi que « d’encourager La Havane à aller dans le sens d’une plus grande liberté politique ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.