GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Octobre
Dimanche 14 Octobre
Lundi 15 Octobre
Mardi 16 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Venezuela: six dirigeants de la filiale américaine de PDVSA arrêtés

    media Le logo de PDVSA sur un station essence de Caracas. REUTERS/Marco Bello

    Les autorités vénézuéliennes ont arrêté mardi 21 novembre six dirigeants de Citgo, la filiale américaine de l'entreprise nationale pétrolière PDVSA. Selon la justice, ils sont accusés de corruption présumée. Parmi les chefs d'inculpation figurent notamment l'association de malfaiteurs et le blanchiment d'argent. Ce n'est pas une première : le procureur général, nommé par l'Assemblée constituante en août dernier, a affirmé la semaine dernière que près d'une cinquantaine de gérants de la compagnie nationale pétrolière PDVSA ont été arrêtés depuis son arrivée au ministère public pour avoir participé, selon lui, à des réseaux de corruption contre l'entreprise pétrolière.

    Avec notre correspondant à Caracas, Julien Gonzalez

    Depuis ce mardi, le président de Citgo, la filiale américaine de l'entreprise pétrolière PDVSA, se trouve derrière les barreaux au Venezuela, avec à ses côtés, cinq autres membres de la direction.

    Le procureur général de la République, nommé en août dernier par l'Assemblée constituante, les accuse d'avoir « mis en danger non seulement le patrimoine national mais aussi le futur de la filiale ».

    Motif de ces arrestations, selon la justice : ces cadres auraient signé un contrat en juillet dernier de 4 milliards de dollars de prêts portant sur « une supposée renégociation de la dette à des conditions défavorables et en présentant la filiale Citgo comme garantie ».

    Le procureur général dit avoir appliqué cette décision dans sa volonté d'« assainir » l'industrie pétrolière ; l'opposition voit, elle, dans ces récentes enquêtes des luttes internes pour le contrôle de PDVSA, assurant surtout que l'entreprise « est en faillite ».

    Car ces arrestations interviennent dans un contexte très tendu pour l'entreprise pétrolière : deux agences internationales de notation financière ont en effet déclaré la semaine dernière PDVSA en défaut partiel en raison du non-paiement des intérêts sur une partie de sa dette.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.