GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Juin
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Brésil: arrestation d'un des plus gros barons de la drogue du pays

    media Rogerio 157 au commissariat, peu de temps après son arrestation le 6 décembre 2017. REUTERS/Ricardo Moraes

    La police brésilienne a arrêté ce mercredi 6 décembre au matin à Rio de Janeiro l'un des trafiquants de drogue le plus recherché du pays : Rogerio Avelino dos Santos, alias Rogerio 157. Il était à l'origine de la recrudescence des violences dans la favela Rocinha depuis septembre dernier. Presque 3 000 policiers et soldats ont participé à l'opération qui s'est déroulée dans la zone nord de Rio.

    Rogerio 157 assis sur une chaise au commissariat de la police, les mains menottées. Cette photo circule depuis quelques heures sur les réseaux sociaux et sites internet des principaux médias du pays. Le baron de la drogue a été interpellé ce mercredi 6 décembre au matin dans une maison où il s'était réfugié depuis septembre dernier.

    Rogerio était le bras droit de l'ancien caïd de Rocinha, Antonio Francisco Bonfim alias « Nem », incarcéré depuis 2011. En septembre, il a décidé de lâcher son patron et de prendre lui-même la tête du trafic de drogue. C'est à ce moment-là qu'une guerre sanglante a éclaté entre les deux rivaux.

    Les violences ont atteint un tel niveau que le gouverneur de l'Etat de Rio de Janeiro a fait appel au président Michel Temer pour qu’il lui envoie l'armée afin de sécuriser la favela.

    L'arrestation d'un baron de drogue est toujours un événement médiatique au Brésil. Les journaux ne se privent pas de diffuser les images des opérations de la police et de l’arrestation des trafiquants. Cette fois-ci, le journal O Globo a décidé de publier les photos de la maison luxurieuse où vivait Rogerio 157 avant sa fuite. Rien que le réfrigérateur qui s'y trouvait valait l'équivalent de 5 000 euros. Un style de vie dont ne peuvent que rêver les 100 000 habitants de la favela, principales victimes du trafic de drogue.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.