GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Dimanche 17 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Décembre
Mercredi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: un ex-dirigeant de Volkswagen condamné à sept ans de prison

    media Le scandale du «Diesel gate» a déjà couté 22—milliards de dollars au constructeur allemand . Arquivo/AFP

    Un ancien dirigeant allemand de Volkswagen a été condamné à sept ans de prison par un tribunal de Detroit aux Etats-Unis dans le cadre du scandale « Diesel gate ». Il avait caché aux autorités américaines l'existence d'un logiciel sur des centaines de milliers de véhicules de la marque allemande destiné à truquer les émissions polluante des diesels pour déjouer les contrôles.

    Avec notre correspondant à San Francisco, Eric de Salve

    « Vous êtes un conspirateur essentiel dans ce complot destiné à escroquer les Etats-Unis », a lancé le juge à Olivier Schmidt, 48 ans, au moment de sa condamnation à sept années de prison et 400 000 euros d'amende par un tribunal de Detroit.

    Ce cadre allemand de Volksvagen avait plaidé coupable pour son rôle dans le « Diesel gate », une fraude massive destiné à tromper les autorités américaines pour enfreindre la législation sur la qualité de l'air.

    Des logiciels truquaient les émissions polluantes des moteurs diesel pour déjouer les contrôles anti-pollution en dépassant jusqu'à 40 fois les seuils autorisés. Dans une usine du Michigan, ce cadre supervisait les questions relatives à la pollution. Et avait caché aux autorités l'existence de ces logiciels frauduleux sur certains véhicules. « J'ai pris les mauvaises décisions et j'en suis désolé », a-t-il déclaré.

    Le scandale a déjà couté 22 milliards de dollars au constructeur allemand pour indemniser les propriétaires des 600 000 voitures incriminées. Au total, sept dirigeants de Volkswagen sont inculpés dans le cadre du « Diesel gate » aux Etats-Unis.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.