GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
Samedi 21 Juillet
Dimanche 22 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 24 Juillet
Mercredi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Présidentielle au Chili: Alejandro Guillier et Sebastian Piñera au coude-à-coude

    media Alejandro Guillier et Sebastian Piñera se dispute la présidence de la République chilienne. REUTERS/Ivan Alvarado

    Donné largement favori pour emporter l'élection ce dimanche 17 décembre, l'ancien président Sebastian Piñera est talonné par son rival de gauche, Alejandro Guillier. La participation sera déterminante.

    Avant le premier tour de l’élection présidentielle, le 19 novembre dernier, tout semblait indiquer que le conservateur Sebastian Piñera allait occuper pour la seconde fois ce poste, après une première présidence entre 2010 et 2014. Ce dimanche, alors que plus de 13 millions de Chiliens sont appelés à voter, bien malin est celui qui peut prédire qui remplacera Michelle Bachelet à la Moneda, le palais présidentiel.

    Alejandro Guillier, journaliste de profession, candidat de gauche, qui affronte Sebastian Piñera lors de ce second tour, pourrait bien créer la surprise. Mais pour que cela soit possible, il faudrait que les électeurs qui ont voté pour la gauche radicale, le Frente Amplio de Beatriz Sanchez votent en sa faveur. Un report qui ne semble pas si évident que ça.

    Beatriz Sanchez, candidate pour le Frente Amplio lors du premier tour de l'élection présidentielle, qui avait obtenu un peu plus de 20% des voix, a certes annoncé qu’elle voterait en faveur du journaliste Alejandro Guillier, mais elle a également déclaré qu’elle laissait la liberté du choix à ses électeurs. Une déclaration tardive, qui plus est, ce qui pourrait porter préjudice à Alejandro Guillier.

    Même son de cloche de la part des autres ténors de cette formation de la gauche radicale chilienne.

    Le discours bien différent des autres formations traditionnelles de gauche qui n’ont pas hésité à a appelé à voter pour Alejandro Guiller au soir du premier tour. Des forces politiques qui ont attiré dans leur ensemble 55% des voix lors de ce premier tour. Normalement, ce résultat devrait plaider pour une victoire d’Alejandro Guiller.

    Mais le timide soutien de Beatriz Sanchez et de sa formation politique pourrait bien lui coûter la victoire. Les derniers sondages montrent les deux candidats Alejandro Guiller et Sebastian Piñera au coude-à-coude. Seule une forte participation, selon les experts, pourrait permettre au candidat de gauche d’empêcher le retour de Sebastian Piñera au palais présidentiel. La participation ne s’était élevée qu’à un peu plus de 46% lors du premier tour.

    REPORTAGE
    Nous pensons que les gens ont le droit d'être reçus, donc si l'Etat chilien n'est pas capable de les soigner dans les délais établis, ils auront la possibilité d'aller dans une clinique adaptée à leur pathologie.
    La santé au coeur de la campagne présidentielle 17/12/2017 - par Justine Fontaine Écouter

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.