GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Aujourd'hui
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: Donald Trump donne sa vision présidentielle de la sécurité nationale

    media Le président américain Donald Trump, lors de son discours sur la sécurité nationale du 18 décembre 2017 à Washington. REUTERS/Joshua Roberts

    Donald Trump a prononcé lundi 18 décembre un discours très attendu sur la sécurité nationale. Le président américain a développé ses thèmes habituels, mais sans grande nouveauté ou plan très précis. Voyant des ennemis partout, il a aussi plusieurs fois rappelé sa devise, « l’Amérique d’abord ». Même s’il s’appuyait sur le document stratégique qui vient d’être élaboré, Donald Trump a surtout repris les postures populistes qui ont fait son succès.

    Avec notre correspondant à New York,  Grégoire Pourtier

    « L'Amérique est de retour, en force ! » Donald Trump aime bander les muscles, toujours prêt à se bagarrer avec la terre entière. Et si son discours concernait la sécurité nationale, le président américain est parti dans tous les sens. Ses tirades étaient un écho à sa campagne électorale : tout allait mal avant lui, tout va mieux désormais.

    La stratégie présentée se résume ainsi à une expression : « l’Amérique d’abord ». Plus en détail, le président parle de protection du territoire, de prospérité nationale, d'imposition de la force et de progression de l’influence américaine. L’économie semble le levier majeur, et les ennemis sont connus. Trump désigne le terrorisme ou les Etats voyous, mais pas seulement.

    « Nous faisons aussi face à des puissances rivales, la Russie et la Chine, qui tentent de contester l’influence, les valeurs et la richesse américaine. Nous essaierons de construire un grand partenariat avec eux et avec d’autres pays, mais de manière à toujours protéger notre intérêt national », assure le président des Etats-Unis qui, sur la Russie, va beaucoup moins loin que le document officiel.

    Dans ce texte de 48 pages, il est mentionné noir sur blanc que Moscou tente de saper la légitimité de la démocratie. Mais dans son discours, Donald Trump s’est surtout réjoui d’une récente collaboration, qui aurait permis d’éviter un attentat à Saint-Pétersbourg. Au final, un adversaire, pourtant redoutable, est épargné : le changement climatique n’apparait à aucun moment comme une menace que les Etats-Unis doivent contrer.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.