GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: le FBI a arrêté un homme qui planifiait un attentat à San Francisco

    media Vue générale de Pier 39 à San Francisco où Everitt Aaron Jameson planifiait de commettre une attaque terroriste. Daniel SLIM / AFP

    Le FBI a arrêté ce vendredi 22 décembre un ancien Marine américain accusé d'avoir fomenté un attentat inspiré par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) contre un symbole touristique de San Francisco lors des fêtes de Noël.

    Everitt Aaron Jameson, un chauffeur de camion de 26 ans, comptait s'en prendre au « Pier 39 », célèbre jetée de San Francisco et haut-lieu touristique de la ville, selon un procès-verbal transmis par la police fédérale. Il a été inculpé pour tentative de soutien matériel à une organisation terroriste étrangère et risque 20 ans de prison.

    Le suspect a expliqué à des agents sous couverture qu'il voulait utiliser des explosifs pour s'attaquer à la foule sur la jetée entre les 18 et 25 décembre, parce que « Noël est le jour parfait pour commettre un attentat ». Il avait choisi l'endroit car « il s'y était déjà rendu auparavant et savait que c'était un endroit où la foule était nombreuse ».

    L'homme a expliqué qu'il était « prêt à mourir », toujours selon les documents judiciaires. Des agents du FBI ont perquisitionné mercredi 20 décembre sa maison de Modesto, quelque 130 kilomètres plus à l'est, en Californie. Ils y auraient trouvé son testament, ses dernières volontés, plusieurs armes et des munitions.

    Il avait fait part de ses intentions à un agent du FBI sous couverture qu'il pensait être un membre important de l'EI. Il fallait « une autre attaque comme New York ou San Bernardino » aux Etats-Unis, a-t-il également expliqué, toujours selon les documents judiciaires. Selon la plainte déposée devant un tribunal fédéral de Californie, le suspect avait « épousé des croyances jihadistes radicales, et était notamment auteur de messages qui soutenaient le terrorisme sur les réseaux sociaux ».

    Le suspect avait suivi un entrainement avec le corps des Marines en 2009. Il y avait reçu un diplôme de « tireur d'élite », selon le FBI, avant d'être congédié quand les Marines se sont aperçus qu'il n'avait pas signalé ses problèmes d'asthme.


    Le groupe EI en repli sur les réseaux sociaux

    Le risque terroriste reste présent en Occident malgré le recul du groupe Etat islamique qui en 2017 a perdu la quasi-totalité de ses territoires en Syrie et en Irak. Sur internet aussi la propagande recule, mais elle s'adapte comme l'explique le chercheur et consultant Romain Caillet, spécialiste des mouvements jihadistes.

    Ils ont fini par quitter Twitter et Facebook, même s'ils y sont encore un petit peu, pour investir Telegram. Mais Telegram est un réseau, certes sécurisé, mais qui n'est pas utilisé par M. Tout-le-monde. Donc ils touchent un public bien plus restreint

    Romain Caillet 23/12/2017 - par Nicolas Falez Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.