GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Septembre
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Technologies

    Apple ralentit volontairement les anciens modèles d'iPhone

    media Apple reconnaît brider les anciens modèles d'iPhone, y compris le 7, sorti pourtant il y a un an. REUTERS/Lucy Nicholson/File Photo

    Apple reconnait qu’elle bride volontairement certains de ses smartphones. Non pas pour pousser à la consommation, avance la firme, mais pour ne pas sur-solliciter les batteries. Peut-on alors parler d’obsolescence programmée, c’est-à-dire d’une technique pour encourager au remplacement de l’appareil ?

    Avec notre correspondant à New YorkGrégoire Pourtier

    Le ver est dans la pomme…

    Après plusieurs études démontrant la perte d’efficacité de ses smartphones, Apple a reconnu ralentir volontairement les processeurs de certains de ses modèles, même le iPhone 7, sorti il y a seulement un an.

    Le plus déroutant est que la compagnie le fait à distance, lorsque l’on met à jour les logiciels d’exploitation. Ainsi, même si on prend soin de son appareil, personne n’est à l’abri de le voir mouliner de plus en plus.

    Alors, est-ce de l’obsolescence programmée ? Ce n’est évidemment pas si simple. Apple explique qu’elle procède à ces ajustements pour, au contraire, encourager la durée de vie des batteries, plus sensibles aux pics de consommations avec l’usure.

    Il sera ainsi délicat de prouver que la société a sciemment mis en place une stratégie pour forcer ses clients à remplacer leurs smartphones, mais le débat est en tout cas engagé. Il devrait être long, et se finir devant les tribunaux.

    Aux Etat-Unis, une « class action » a été lancée, c’est-à-dire que plusieurs particuliers se sont unis pour attaquer Apple. Et potentiellement, ce sont des millions de consommateurs frustrés qui pourraient vouloir faire valoir leurs droits. Ou bien changer de marque lors de l’achat d’un nouveau smartphone.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.