GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 18 Décembre
Mercredi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Sécurité routière: le nombre de morts sur les routes en recul de 1,8% en novembre (officiel)
    • Attentat de Strasbourg: un proche du tueur présenté à un juge d'instruction (parquet de Paris)
    • Yémen: le cessez-le-feu entre officiellement en vigueur mardi à Hodeïda (responsable ONU)
    • France-social: la SNCF versera des primes exceptionnelles à près de 100 000 salariés (Pepy)
    • Grèce: explosion d'une bombe contre la télé privée Skaï, pas de blessés mais des dégâts matériels (police)
    Amériques

    Pérou: Fujimori, une grâce qui pourrait finir en coup de grâce pour Kuczynski

    media Sur une vidéo parue sur Facebook, l'ex-président Fujimori présente ses excuses sur son lit d'hôpital à Lima, le 26 décembre 2017. Reuters

    Au Pérou, les excuses présentées sur Facebook par l'ancien président Alberto Fujimori ne manquaient pas d'une certaine mise en scène. Fujimori y était étendu sur son lit d'hôpital, entouré d'appareils médicaux et l'air blême. De quoi accréditer le motif médical et humanitaire de la grâce qui lui a été concédée dimanche 24 décembre par le président Pedro Pablo Kuczynski. Apparemment, cela n'a pas suffi. Le chef de l'Etat perd chaque jour de nouveaux soutiens.

    De notre correspondant régional, Eric Samson

    Plus les jours passent, ou plutôt plus les heures passent, plus le président péruvien se retrouve seul. C'est d'abord son avocat qui s'est opposé à la grâce d'Alberto Fujimori, lui qui avait pourtant défendu Pedro Pablo Kuczynski la semaine dernière pour lui éviter d'être destitué par le Congrès.

    Trois des députés du parti officiel Péruviens pour le changement ont annoncé leur intention de quitter le groupe parlementaire officiel déjà maigrelet. Kuczynski ne peut plus compter que sur 15 députés sur 130 et d'autres défections pourraient avoir lieu ce mercredi 27 décembre lors d'une réunion du parti. Après le ministre de l'Intérieur, les titulaires de la Défense et de la Culture pourraient également quitter le gouvernement que Kuczynski va devoir profondément remanier.

    Les partis de gauche qui s'étaient abstenus lors du vote de la motion de destitution font désormais feu de tout bois contre le président, ainsi que les organismes de défense des droits de l'homme. A Washington, trois d'entre eux ont indiqué ne pas croire à la raison médicale citée par Kuczynski pour gracier Fujimori. Ils regrettent que la grâce concédée évite à l'ancien président d'être jugé pour l'assassinat de six personnes dans la communauté paysanne de Pativilca en 1992.

    Des familles de victimes ont annoncé leur intention de contester la grâce présidentielle auprès de la Cour suprême et de la Commission interaméricaine des droits de l'homme.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.