GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Juin
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
Aujourd'hui
Samedi 23 Juin
Dimanche 24 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Migrations: Benjamin Griveaux craint que l'Union européenne «se délite définitivement» faute de «projet commun» (Radio Classique)
    • Grève SNCF: Philippe Martinez (CGT) invite le Premier ministre Edouard Philippe à un «débat télévisé» sur le service public ferroviaire
    Amériques

    Bourse: 2017 a été un millésime exceptionnel pour Wall Street

    media La bourse de New York, Wall Street. SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

    L’emblématique place financière à New York a connu une embellie importante en 2017. Ce millésime exceptionnel, Wall Street le doit en partie à quatre facteurs. Explications.

    Le Dow Jones, l’indice boursier qui représente trente des plus grandes entreprises américaines, a grimpé de 25% en 2017.

    Le Nasdaq, un autre indice, riche en valeurs de la haute technologie, a bondi de plus de 28%.

    Le millésime exceptionnel de Wall Street s'explique d'abord par l'anticipation dès janvier d'une réforme fiscale réduisant les impôts des entreprises et des particuliers, favorisant l'investissement et la consommation.

    Trois autres facteurs ont engendré l'euphorie des investisseurs : le premier est le moratoire de l'administration Trump sur les nouvelles réglementations et l'invalidation de dizaines d'entre elles.

    L’image de Donald Trump sans incidence

    Le second est l'incroyable sursaut de l'optimisme des consommateurs.

    La popularité médiocre de Donald Trump n'empêche pas les Américains d'être de la meilleure humeur depuis 17 ans. C'est en partie le résultat de la chute du chômage, au plus bas depuis 17 ans aussi.

    Le troisième élément qui dope Wall Street est la faiblesse inattendue de l'inflation, qui pousse la banque centrale américaine à ne relever que très progressivement ses taux directeurs, toujours anormalement bas.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.