GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: Donald Trump se réjouit des manifestations contre le régime en Iran

    media Le président américain Donald Trump, ici le 18 décembre 2017. REUTERS/Carlos Barria

    Les événements en Iran sont évidemment suivis avec attention aux Etats-Unis, qui ont été rapides à se positionner pour dénoncer les vagues d'arrestations. La République islamique étant l'une de ses bêtes noires, Donald Trump lui-même a réagi. Même en étant en congé dans sa résidence de Floride, le président américain ne pouvait pas cacher sa satisfaction de voir des manifestants contester le régime de Téhéran.

    Avec notre correspondant à New York, Grégoire Pourtier

    Dès vendredi 29 décembre, les Etats-Unis ont publié un communiqué pour condamner « fermement » les vagues d'arrestations lors des manifestations en Iran. Le pays est même qualifié d'« Etat voyou ».

    Mais Donald Trump ne s'est pas privé pour apporter sa touche personnelle, via Twitter évidemment. Il a d'abord publié un long message pour appeler Téhéran à respecter la liberté d'expression, précisant : « le monde regarde ». Puis samedi, il a utilisé deux extraits vidéos de son discours à l'ONU, en septembre, mettant en exergue deux phrases.

    La première : « Le monde entier comprend que le bon peuple d'Iran veut un changement, et qu'à part le vaste pouvoir militaire des Etats-Unis, le peuple iranien est ce que ses dirigeants craignent le plus ». Puis il a poursuivi : « Les régimes oppresseurs ne peuvent perdurer à jamais, et le jour viendra où le peuple iranien fera face à un choix ».

    Donald Trump n'a jamais caché son aversion pour le pouvoir iranien. Il rêve que l'histoire démontre qu'il a été visionnaire, quand il accuse son prédécesseur, Barack Obama, d'avoir lui été laxiste. Alors que le régime de Téhéran soit chahuté par des manifestants, cela ne peut que le réjouir, et surtout lui donner quelques arguments supplémentaires pour retirer les Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien, comme il le promet de longue date.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.