GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 21 Juin
Vendredi 22 Juin
Samedi 23 Juin
Dimanche 24 Juin
Aujourd'hui
Mardi 26 Juin
Mercredi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Fausse alerte à Hawaï sur l'arrivée imminente d'un missile balistique

    media Vue de Honolulu, Hawaï, novembre 2011 (illustration). REUTERS/Chris Wattie/File Photo

    Une alerte a été envoyée ce samedi par erreur aux habitants de Hawaï pour les prévenir de l'arrivée imminente d'un missile balistique, et leur demander de se mettre à l'abri. La menace a été rapidement démentie par les autorités de l'archipel.

    Dans des tweets séparés, le gouverneur de Hawaï, David Ige, et l'agence locale de gestion des événements d'urgence ont chacun assuré que cet Etat américain situé dans l'océan Pacifique n'était pas menacé par un missile balistique, dans un contexte géopolitique très tendu marqué par les menaces d'attaque nucléaire du régime nord-coréen contre des intérêts américains.

    Plusieurs personnes, notamment l'élue démocrate à la Chambre des représentants Tulsi Gabbard, avaient annoncé - photo à l'appui - sur les réseaux sociaux avoir reçu une alerte sur leur téléphone, via le système Amber Alert, qui dépend du ministère américain de la Justice.

    « Menace de missile balistique sur Hawaï, mettez-vous immédiatement à l'abri. Ce n'est pas un exercice » ont reçu, sur leur smartphone, les habitants de l'archipel ce samedi aux environs de 08h00 locales (18h00 TU).

    Le porte-parole du centre de commandement militaire américain pour la zone pacifique a assuré que le centre n'avait « détecté aucune menace de missile balistique sur Hawaï ». « Le message envoyé plus tôt l'a été par erreur » a-t-il ajouté. 

    Le sénateur démocrate de Hawaï Brian Schatz a tweeté que l'incident était dû à une « erreur humaine », sans plus de précision. « Il n'y a rien de plus important que de professionnaliser et de mettre des garde-fous à ce système » d'alertes Amber, a-t-il ajouté. Selon l'antenne d'Honolulu du service de météorologie nationale, le message aurait été un test, envoyé par erreur, selon un communiqué posté sur son site.

    Mais si l'incident qui a semé le trouble et la confusion prête rétrospectivement à sourire, il a surtout montré l'état d'impréparation de cet Etat américain, rapporte notre correspondante à New York, Marie Bourreau. Hawaï se trouve à environ 7 000 kilomètres de la Corée du Nord et pourrait être le premier Etat touché par un missile. Depuis le mois de décembre, l'archipel a d'ailleurs réactivé un vendredi par mois sa sirène d'alerte nucléaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.