GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 21 Novembre
Jeudi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: Trump prédit la mort du DACA

    media Le complexe de Mar-a-Lago, résidence privée de Donald Trump. REUTERS/Joe Skipper

    Donald Trump durcit encore le ton sur la question de l’immigration. Dans un tweet envoyé depuis sa résidence de Mar-a-Lago, il a annoncé dimanche matin 14 janvier « la mort très probable du DACA », cette disposition prise par l’ancien président Barack Obama et qui avait permis d’offrir un statut à près de 800 000 clandestins arrivés mineurs aux Etats-Unis. A quelques jours du renouvellement du budget du gouvernement, il accuse les démocrates d’utiliser la question migratoire pour faire échouer le vote du budget.

    Avec notre correspondante à New YorkMarie Bourreau

    A quoi joue donc le président Donald Trump ? Après avoir laissé entendre la semaine dernière qu’il était prêt à renoncer à l’expulsion des 800 000 dreamers, ces jeunes mineurs arrivés illégalement aux Etats-Unis, contre une sécurité renforcée aux frontières avec le Mexique grâce son mur, il a soudainement estimé dans un tweet que le DACA, le décret qui les protégeait, était très probablement « mort ». Il assure aussi que les Etats-Unis mettront fin aux loteries et que désormais l’immigration sera basée sur le mérite.

    Ce durcissement de ton a pris de court le camp démocrate qui négociait un compromis jusqu’aux propos attribués au président Trump qui se serait élevé jeudi dernier contre une immigration massive venant de «  pays de merde ».

    Donald Trump s’engage pourtant cette semaine dans un véritable bras de fer. D’ici vendredi prochain minuit, il doit obtenir un soutien démocrate au Sénat pour franchir le seuil des 60 voix et sécuriser le vote du budget du gouvernement fédéral. Les démocrates, qui ont fait de la politique migratoire leur cheval de bataille, négocieront à n’en pas douter jusqu’à la toute dernière minute.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.