GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
Dimanche 21 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 23 Octobre
Mercredi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    L'immigration au cœur de la visite du pape dans le nord du Chili

    media Des membres d'un groupe folklorique se produisent dans les rues d'Iquique au Chili le 17 janvier 2018, à la veille de l'arrivée du pape François dans la ville. REUTERS/Rodrigo Garrido

    Le pape François termine ce jeudi soir sa visite au Chili. Avant de partir pour le Pérou, il célébrera une messe à Iquique, ville du nord du pays, où vit un nombre important d'immigrés, principalement péruviens. Thème principal de cette journée : les migrations. Un sujet de préoccupation et de débat récent dans la société chilienne, qui a vu le nombre de demande de visas augmenter d'environ 30% en cinq ans, notamment de la part de Vénézuéliens et de Haïtiens.

    Avec notre correspondante à Santiago du Chili, Justine Fontaine

    Dilma Velarga a quitté le Venezuela il y a seulement deux mois. Elle est ravie que le pape soit ici, et suivra attentivement ses déclarations. « Ce n'est pas facile de quitter sa famille, sa maison, ses biens. Et le fait que les Chiliens nous accueillent, comme ça, ça représente beaucoup, explique-t-elle. Donc si le message du pape appelle à nous unir, Vénézuéliens et Chiliens, Chiliens et étrangers, c'est un message très important. »

    Près du centre-ville de Santiago, à l'église Sainte-Croix, une grande banderole prône l'accueil des migrants. Il y a trois ans, Erick Lundy, venu de Haïti, a proposé à ses compatriotes de s'organiser pour mettre en place une messe dans leur langue. « Nous avons une messe chaque dimanche en créole, affirme-t-il. C'est l'une des seules paroisses qui soit à ce point ouverte aux migrants, en particulier les Haïtiens ».

    Actionel Semelis, membre du chœur haïtien de la paroisse, souligne la proximité qu'il ressent avec le pape François. « Il y a toujours des papes allemands ou d'autres pays européens d'habitude. Et là, il y a un pape latino-américain, donc ça plaît à tout le monde ici, Chiliens et étrangers. »

    Il y aurait environ 500 000 immigrés au Chili, soit moins de 4 % de la population. L'immense majorité d'entre eux vient des pays de la région.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.