GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 14 Août
Mercredi 15 Août
Jeudi 16 Août
Vendredi 17 Août
Aujourd'hui
Dimanche 19 Août
Lundi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Venezuela: rassemblement de protestation contre la mort d'Oscar Perez

    media Une manifestante face à la police, lors d'un rassemblement pour dénoncer la mort de l'ex-inspecteur de la police scientifique, le 20 janvier 2018 à Caracas. REUTERS/Marco Bello

    Au Venezuela, 300 personnes environ se sont rassemblées à l'est de Caracas, la capitale, pour protester contre la mort d'Oscar Perez et « contre les exécutions extrajudiciaires ». Recherché par les autorités vénézuéliennes, l'ex-inspecteur de la police scientifique a été abattu lundi dernier au cours d'une vaste opération policière et militaire. Il s'était fait connaître en juin dernier, lors des manifestations contre le gouvernement de Nicolas Maduro, en survolant Caracas à bord d'un hélicoptère dérobé et en lançant des grenades sur des bâtiments officiels, sans faire de victimes.

    Avec notre correspondant à Caracas, Julien Gonzalez

    Certains portent des drapeaux du Venezuela ; d'autres des tee-shirts avec l'inscription « celui qui abandonne a perdu ». Parmi eux, Adriana. Elle est venue dénoncer ce samedi « le massacre contre Oscar Perez ».

    « Un héros »

    « Pour moi, Oscar Perez est un héros ! Une personne qui arrive à cet extrême de tout abandonner et d'exposer sa vie pour son pays est définitivement un héros. C'est de notoriété publique, il l'a dit dans une vidéo : ils voulaient se rendre. L'assaut des forces spéciales est totalement illégal. Au  Venezuela, la peine de mort n'existe pas ; or, lui et ses hommes ont pratiquement été exécutés. »

    L'assaut de ce lundi a été vivement commenté cette semaine : alors que les autorités assurent que « tous les efforts ont été faits pour une reddition pacifique et négociée » et que « Oscar Perez et ses hommes sont à l'origine de l'affrontement », plusieurs dirigeants de l'opposition ainsi que des ONG de défense des droits de l'homme ont, eux, dénoncé l'usage disproportionné de la violence lors de l'opération - notamment d'un lance-grenades antichar - et ont condamné des « exécutions extrajudiciaires ».

    C’est aussi pour dénoncer la multiplication des exécutions extrajudiciaire que Lisbeth, retraitée qui était de toutes les manifestations de l'an dernier, est venu ce samedi.

    « Massacres »

    « Le gouvernement a qualifié de "terroristes" tous les dissidents et tous ceux qui pensent différemment. Ce gouvernement est malheureusement à l'origine de beaucoup de massacres depuis 18 ans. Les jeunes, morts dans les manifestations de l'an dernier, ont eux aussi été victimes de massacres : ils ont été tués sans pitié. Je suis là pour toutes ces personnes. »

    Ce samedi, le corps d'Oscar Perez n'avait toujours pas été remis à ses proches. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.