GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 21 Mai
Mardi 22 Mai
Mercredi 23 Mai
Jeudi 24 Mai
Aujourd'hui
Samedi 26 Mai
Dimanche 27 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Trump propose la citoyenneté pour 1,8 million d'immigrés, à condition que...

    media Donald Trump à son arrivée à Davos, le 25 janvier. REUTERS/Denis Balibouse

    Donald Trump devrait proposer ce vendredi 26 janvier au Congrès un nouveau projet sur l'immigration avec une possibilité d'accès à la citoyenneté pour 1,8 million d'immigrés entrés illégalement aux Etats-Unis, dont les fameux étudiants DACA, provisoirement régularisés sous Barack Obama. Mais en échange, le président américain souhaite toujours débloquer des milliards pour construire son mur, le long de la frontière mexicaine.

    Avec notre correspondant à San Francisco,  Eric de Salves

    Républicains et démocrates vont-ils finir par trouver un accord sur l'immigration ? L'impossibilité de trouver un consensus sur cette question sensible avait causé le «  shutdown » c'est-à-dire, la fermeture du gouvernement, la semaine dernière. Le débat a été repoussé au 8 février.

    Le projet porté par l'administration Trump se joue sur les deux points de blocage au coeur du bras de fer entre élus démocrates et républicain : le financement du mur le long de la frontière mexicaine et le sort des « Dreamers », ces étudiants entrés illégalement aux Etats-Unis et régularisés sous Barack Obama grâce au programme DACA. Pour Donald Trump, l'un n'ira pas sans l'autre. En clair, le président américain accepterait d'ouvrir la voie à la citoyenneté à 1,8 million de sans papiers, dont les 690 000 « DACA », mais ce à une condition : que le Congrès vote les budgets pour lancer son mur anti-immigration à la frontière mexicaine pour un montant de 25 milliards de dollars.

    Selon la Maison Blanche, ce projet pourrait être accepté par les démocrates qui ont fait des DACA leur priorité politique. Mais beaucoup restent farouchement opposés au principe du mur symbole à leurs yeux d'une politique xénophobe. Ce plan « utilise les Dreamers comme monnaie d'échange », dénonce la représentante démocrate du Nevada.

    Et ce projet pourrait faire des mécontents dans l'aile la plus conservatrice des républicains même si le président demande aussi d'autres mesures anti-immigration : la restriction du regroupement familial et la fin de la loterie des green card pour un accès aux Etats-Unis « fondé sur le mérite ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.