GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 9 Novembre
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Venezuela: l'opposition annonce qu'elle ira aux pourparlers avec le gouvernement

    media La coalition d'opposition vénézuelienne, la MUD, a annoncé qu'elle irait s'asseoir à la table des négociations avec le gouvernement de Maduro. REUTERS/Marco Bello

    En pleine crise au Venezuela, la coalition de l'opposition, la MUD, a décidé de se rasseoir ce lundi 29 janvier à la table des pourparlers avec le gouvernement. Ce processus de dialogue, qui se tient en République dominicaine sous l'égide de la communauté internationale, paraissait pourtant dans l'impasse après les dernières annonces du régime vénézuélien : la tenue anticipée de l'élection présidentielle et l'exclusion de la MUD en tant qu'unité politique de ce scrutin.

    La décision de la MUD de se rasseoir à la table des pourparlers avec le gouvernement a de quoi surprendre. Et elle est loin de faire l'unanimité, aussi bien parmi les membres de cette coalition que dans l'opinion publique.

    Mais, comme ils l'écrivent dans un communiqué, les négociateurs de l'opposition se voient « obligés de continuer à se battre sur tous les terrains pour obtenir des garanties permettant la tenue d'une élection présidentielle juste et libre ».

    La délégation de la MUD souligne que « cette réunion représente la dernière occasion pour le gouvernement de réviser ses récentes décisions et d'éviter ainsi que le pays plonge dans le chaos ».

    L'opposition vénézuélienne cherche ainsi à mettre le régime de Nicolas Maduro face à ses responsabilités et surtout à le faire en présence de la communauté internationale, dont des représentants sont garants de ce processus de dialogue.

    La stratégie semble consister à forcer le gouvernement à quitter la scène purement nationale, où il est tout-puissant, pour l'obliger à réintégrer un cadre multilatéral. Un pari risqué : pour l'instant, la délégation gouvernementale n'a pas encore confirmé sa venue en République dominicaine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.