GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Grammy Awards: Bruno Mars rafle les gros lots

    media Meilleur album et meilleure chason de l'année, Bruno Mars a été multi-couronné aux 60e Grammy Awards, les Oscar de la musique américaine, qui se sont tenus à New York dimanche 28 janvier 2018. REUTERS/Lucas Jackson

    La 60e cérémonie des Grammy Awards se tenait à New York, dimanche soir. Tout le gratin de l’industrie musicale s’était donné rendez-vous dans la salle mythique du Madison Square Garden. Le hip hop devait être à l’honneur avec le rappeur Jay Z, nominé 8 fois dans les catégories reine. Il est finalement rentré bredouille et c’est Bruno Mars, héritier du funk avec son album «24K Magic» qui a raflé les plus gros prix de chanson de l’année et album de l’année. Une cérémonie placée sous le signe de l’engagement politique.

    Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

    A 32 ans, Bruno Mars, boule d’énergie venue de Hawaii, devient donc le roi du funk américain devant le rappeur vétéran Jay Z. La statuette de l’album de l’année échappe au hip hop depuis 2004 mais Bruno Mars, beau joueur félicite son concurrent. « Aux autres nominés dans cette catégorie, je vous dire que vous êtes la raison pour laquelle je me donne à 100 % quand je suis en studio parce que je sais que vous allez toujours produit la meilleure des musiques: Merci de bénir le monde avec votre musique. »

    Jay Z n’a pas été oublié non plus par Lendrick Lamar, son principal adversaire dans la catégorie Rap et qui a lancé un « Jay for president » très applaudi après avoir reçu la victoire du meilleur album rap de l’année et une prestation très militante face à la bannière étoilée.

    La cérémonie n’a pas d’ailleurs pas manqué de moments engagés, comique lorsque Hillary Clinton lit un passage du brûlot anti Trump, Fire and fury, de Michael Wolff, sorti début janvier… ou plus dramatique lorsqu'un hommage est rendu aux victimes de Manchester ou de Las Vegas, que les politiques migratoires actuelles sont dénoncées ou encore lorsque la chanteuse Kesha, qui accuse son ancien producteur de viol, crie son désespoir. La plupart des participants arboraient d’ailleurs une rose blanche en soutien au mouvement #metoo.

    Plus de 13.000 membres de la Recording Academy ont voté pour arriver à ce palmarès. Les principales récompenses:

       -Album de l'année: Bruno Mars, "24K Magic"
       - Enregistrement de l'année, attribué pour la performance globale d'un titre: Bruno Mars, "24K Magic"
       - Chanson de l'année, attribué aux auteurs/compositeurs: Bruno Mars avec les auteurs Brody Brown, James Fauntleroy et Philip Lawrence et l'équipe de production The Stereotypes, "That's What I Like"
       - Révélation de l'année: Alessia Cara
       - Meilleur album de rap: Kendrick Lamar, "DAMN."
       - Meilleur album rock: The War on Drugs, "A Deeper Understanding"
       - Meilleur album vocal pop: Ed Sheeran, "Divide"
       - Meilleur album de musique alternative: The National, "Sleep Well Beast"
       - Meilleur album de musique du monde: Ladysmith Black Mambazo, "Shaka Zulu Revisited: 30th Anniversary Celebration"
       - Meilleur album de musique électronique/dance: Kraftwerk, "3-D The Catalogue"
       - Meilleure vidéo musicale: Kendrick Lamar, "Humble"

       - Récompenses posthumes -

       Deux Grammys ont par ailleurs été décernés à titre posthume:
       Le trophée de "meilleur album parlé" est revenu à Carrie Fisher, décédée en décembre 2016 à 60 ans, pour son livre audio d'anecdotes sur la saga "Star Wars", "Princess Diarist"
       La récompense de "meilleure performance rock" a été décernée à Leonard Cohen, mort en novembre 2016 à 82 ans, pour sa chanson-titre "You Want it Darker", sortie trois semaines avant sa mort.

    AFP

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.