GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
Mardi 25 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 27 Septembre
Vendredi 28 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Le Brésil adopte une série de mesures face à l'afflux de migrants vénézuéliens

    media Des migrants vénézuéliens venus se réfugier à Boa Vista au Brésil cherchent un emploi, le 17 octobre 2017. ©Reuters/UNODC

    Le gouvernement brésilien a adopté ce jeudi 15 février des mesures pour faire face à l'arrivée des réfugiés vénézuéliens dans le nord du pays. Les autorités de Brasilia reconnaissent une « situation de vulnérabilité » dans l'Etat de Roraima, dont la capitale Boa Vista accueille environ 40 000 Vénézuéliens, soit 10% de sa population.

    La gouverneure de l'Etat de Roraima est soulagée. Et pour cause : son appel au secours a été finalement entendu. Il faut dire que depuis 2016, Suely Campos ne cesse d'alerter les autorités fédérales sur l'arrivée des Vénézuéliens dans son Etat de l'Amazonie.

    Alors qu'ils étaient environ 300 à traverser quotidiennement la frontière il y a encore deux ans, leur nombre a triplé. Les autorités locales manquent de moyens et d'infrastructures pour faire face à ce qui est devenu une crise humanitaire.

    Etat d'urgence social

    D'où la décision du gouvernement fédéral de déclarer « l'état d'urgence social » pour Roraima. Ce qui lui permet de débloquer des fonds pour améliorer l'accueil et la prise en charge des migrants. Certains seront d'ailleurs transférés vers d'autres Etats afin de soulager le gouvernement de Roraima. Une commission fédérale d'assistance d'urgence a été créée pour gérer ce dossier à Brasilia. Pour l'instant, on ne connaît ni le montant des aides ni la date de leur mise en œuvre.

    Le gouvernement brésilien souhaite également renforcer la sécurité dans la région. 200 soldats seront déployés à la frontière pour encadrer l'arrivée des Vénézuéliens, soit le double des effectifs actuellement présents. C'est d'ailleurs le ministère de la Défense qui doit coordonner les mesures prises par le gouvernement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.