GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Brésil: le président Temer en visite à Rio de Janeiro

    media Des policiers en patrouille sur la plage d'Arpoador, à Rio de Janeiro, le 16 février 2018. REUTERS/Ricardo Moraes

    Au Brésil, le président Michel Temer s’est rendu samedi 17 février en déplacement officiel à Rio de Janeiro, suite à son annonce la veille de mettre un général à la tête des forces de l'ordre de la ville. Une décision polémique, prise suite à l'explosion de criminalité dans Rio ces derniers mois. Le président a également annoncé son intention de créer un ministère de l'Intérieur fédéral, sans donner plus de détails.

    Avec notre correspondant à Rio de Janeiro, François Cardona

    A Rio de Janeiro, l'armée a commencé à se déployer dans les rues. Le général Braga Netto, nommé vendredi 16 février, contrôle désormais l'ensemble des forces de l'ordre de l'Etat de Rio, soit plus de 50 000 hommes de la police judiciaire, militaire, des pompiers et de l'administration pénitentiaire.

    Le général Braga Netto restera en place jusqu'à la fin de l'année et répondra directement au président Temer et non plus aux autorités locales. Une intervention fédérale directe, dans les affaires de l'Etat de Rio de Janeiro, presque au bord de la faillite et gangréné par une criminalité grandissante.

    Une mesure inédite depuis la fin de la dictature

    Durant sa visite officielle à Rio de Janeiro samedi, le président n'a pas donné de détails supplémentaires sur cette intervention militaire. Ce que l’on sait, c’est que des soldats, en jeep et blindés, se sont déjà déployés dans les axes principaux de la ville, et dans les zones touristiques, en appui aux forces de police.

    Le décret présidentiel doit encore être validé par le Parlement à Brasilia, la capitale, en début de semaine. Mais les présidents de l'Assemblée et du Sénat ont déjà appuyé ouvertement la mesure présidentielle. Il s'agit d'une première depuis l'adoption de la Constitution brésilienne, en 1988, après 20 ans de dictature militaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.