GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 22 Juin
Samedi 23 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: Donald Trump ferait un premier pas dans le débat sur les armes à feu

    media Des élèves du lycée victime d'une fusillade, de Floride, lors d'une manifestation pour plus de contrôle des armes à feu, à Fort Lauderdale, aux Etats-Unis, le 17 février 2018. REUTERS/Jonathan Drake/File Photo

    Le débat sur la circulation des armes de tir se poursuit aux Etats Unis, près d'une semaine après la fusillade du lycée de Parkland. Donald Trump soutiendrait une mesure, proposée en novembre dernier pour améliorer la législation fédérale sur les antécédents des acquéreurs d'armes. Une annonce qui ne devrait pas suffire à atténuer la colère des lycéens de Floride, qui continuent d'exiger un renforcement réel de la lutte contre les armes à feu.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

    « Le président soutient les efforts pour améliorer le contrôle des antécédents des acquéreurs d'armes », annonce la Maison Blanche par communiqué. Mais Donald Trump ne s'engage que sur un point mineur : améliorer la transmission des données entre les autorités fédérales et le fichier que doivent consulter les vendeurs d'armes avant toute transaction.

    Ce qu'exigent les lycéens de Floride, qui seront reçus mercredi 21 février à la Maison Blanche, va plus loin. Ils demandent notamment l'interdiction des fusils semi-automatiques. Cinq millions de ces armes sont actuellement en circulation aux Etats-Unis. Dans la majorité des Etats, il suffit d'avoir 18 ans et un casier judiciaire vierge pour en acheter une, ce qui était le cas du tueur du lycée de Parkland.

    Ces lycéens dénoncent également le poids de la NRA – le principal lobby des armes à feu – sur le monde politique et balayent avec efficacité l'argumentaire de cette association.

    La parole de ces jeunes semble trouver un écho : des lycéens de Washington sont allés s'allonger devant la Maison Blanche ce lundi pour protester contre l'inaction des politiques et une manifestation nationale est prévue le 24 mars dans la capitale fédérale.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.