GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Venezuela: l'opposition boycottera la présidentielle du 22 avril

    media Angel Oropeza, le porte-parole de la coalition d'opposition vénézuélienne MUD, annonce le boycott de l'élection présidentielle du 22 avril 2018. FEDERICO PARRA / AFP

    Au Venezuela, alors que les inscriptions sur internet des candidats se tiendront entre le 24 et le 27 février prochains, la coalition d'opposition, la MUD, a fini par prendre sa décision ce 21 février. Elle ne participera pas à la présidentielle du 22 avril.

    avec notre correspondant à Caracas, Julien Gonzalez

    Au Venezuela, il aura fallu deux semaines pour que la Table de l'unité démocratique (MUD), la coalition de l'opposition, prenne sa décision. Devant des dirigeants des plus importants partis de l'opposition, le porte-parole de la coalition Angel Oropeza a confirmé qu'elle ne participerait pas à la présidentielle du 22 avril.

    « L'événement prématuré et sans conditions qui s'annonce le 22 avril prochain n'est qu'un show du gouvernement, a-t-il déclaré. Ne comptez pas sur la coalition de l'Unité démocratique ni sur le peuple pour valider ce qui, jusqu’à présent, n’est qu’un simulacre frauduleux et illégitime d’élection présidentielle ».

    Le président Nicolas Maduro, candidat à sa réélection, a proposé ce 21 février d'avancer les législatives, prévues normalement en 2020, au 22 avril prochain en même temps que la présidentielle anticipée. L'Assemblée nationale est le seul pouvoir actuellement aux mains de l'opposition.

    Cette proposition sera décidée par la Constituante, cette Assemblée « plénipotentiaire » constituée exclusivement de partisans pro-Maduro et qui intervient peu de temps après la décision rendue ce mercredi par la coalition d'opposition de ne pas participer au scrutin présidentiel anticipé du 22 avril.

    « Méga-élection en 2018 »

    L'opposition ne ferme pas complètement la porte à une participation si des garanties électorales étaient acceptées par le gouvernement. Reste à savoir si cette décision de ne pas participer le 22 avril sera respectée par tous alors qu'Henri Falcon, l'ex-gouverneur de Lara, a plusieurs fois fait savoir qu'il souhaitait se porter candidat.

    « Le document a été signé à l'unanimité par toutes les composantes de la coalition, a poursuivi Angel Oropeza. De fait, nous étions en réunion il y a encore quelques minutes avec le parti dont fait partie Henri Falcon. La proposition de la coalition, c'est que si des conditions électorales sont acceptées, celles qui sont prévues dans la loi, nous sommes disposés à participer ».

    Deux des principaux partis de l'opposition, Primero Justicia et Voluntad Popular, avaient déjà fait savoir ces derniers jours qu'ils ne participeraient pas au scrutin, faute de conditions permettant un « scrutin libre, démocratique et transparent ».

    Le président Maduro veut « une méga-élection cette année 2018 ». Candidat à sa réélection, il a répété ce 21 février « qu'il y aura une élection, avec ou sans la MUD ».

    « Hier, le vice-président Diosdado Cabello a proposé à l’Assemblée nationale constituante de se prononcer sur la possibilité d’avancer les élections afin de renouveler l’Assemblée nationale et de permettre au peuple de retrouver une assemblée nationale vraiment légitime au service du pays. Je pense que c’est une proposition nécessaire et juste », a déclaré le chef d'Etat du Venezuela.

    « Mais je propose qu’en plus d’avancer les élections parlementaires pour désigner la nouvelle Assemblée nationale, nous avancions aussi les élections des conseils législatifs des 23 Etats et des conseils des 335 municipalités du pays, pour une rénovation intégrale, a ajouté Nicolas Maduro. C’est le projet d’une grande, d’une méga-élection que nous soumettons à l’examen de l’Assemblée constituante. Des élections puissantes pour un renouveau démocratique du pays et pour laisser le reste de l’année 2018 et les années 2019, 2020, 2021 et 2022, quatre au moins, pour nous consacrer entièrement au redressement et au renforcement économique et social du pays ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.