GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Juin
Vendredi 15 Juin
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Aujourd'hui
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: Donald Trump annonce de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord

    media Le président américain Donald Trump, lors d'une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre australien Malcolm Turnbull à la Maison Blanche, le 23 février 2018. REUTERS/Kevin Lamarque

    Le président américain a annoncé ce vendredi 23 février une nouvelle série de sanctions visant la Corée du Nord. Objectif : isoler un peu plus Pyongyang sur la scène internationale afin de stopper son programme nucléaire.

    Dans le viseur de l'administration américaine : 50 sociétés de transport maritime et des navires qui aideraient Pyongyang à contourner les sanctions imposées par la communauté internationale. Leur objectif est de continuer à couper les sources de revenus et de pétrole « que le régime utilise pour financer son programme nucléaire et son armée », précise la Maison Blanche.

    Selon le Trésor américain, ces sanctions visent un individu, 27 entités et 28 navires localisés ou enregistrés en Corée du Nord, en Chine, à Singapour, à Taïwan, à Hong Kong, aux Iles Marshall, en Tanzanie, au Panama et aux Comores. Le secrétaire au Trésor, Steve Mnuchin, a souligné qu'elles concernaient pratiquement tous les navires que la Corée du Nord utilise à ce jour.

    « Les sanctions les plus lourdes jamais imposées »

    « Aujourd'hui, nous avons imposé les sanctions les plus lourdes jamais imposées contre un pays », a lancé Donald Trump vendredi 23 février au soir lors de la conférence CPAC, grand rendez-vous annuel des conservateurs américains. « Nous devons rester unis pour empêcher cette dictature brutale de menacer le monde de dévastation nucléaire », avait martelé le président un peu plus tôt lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre australien, Malcolm Turnbull.

    Et si les sanctions ne fonctionnent pas ? « Nous devrons passer à la phase 2, cela pourrait être rude, a répondu le président américain, semblant évoquer l'option militaire. Mais espérons que les sanctions fonctionnent. »

    (Avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.