GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Mai
Vendredi 18 Mai
Samedi 19 Mai
Dimanche 20 Mai
Aujourd'hui
Mardi 22 Mai
Mercredi 23 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: une loi renforce les liens avec Taïwan, Pékin proteste

    media Le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell pendant un discours au Capitole à Washington, le 13 février 2018. Aaron P. Bernstein / REUTERS

    Le Sénat américain a voté mercredi 28 février une loi renforçant les liens entre les Etats-Unis et Taïwan, une île de facto indépendante alors que la Chine la considère comme une de ses provinces. Le « Taiwan Travel Act » appelle notamment Washington à encourager les dirigeants taïwanais à se rendre aux Etats-Unis et à y rencontrer de hauts responsables américains. Dans la foulée, Pékin, opposé à tout contact officiel entre l’île et d’autres pays, a exprimé jeudi 1er mars son « fort mécontentement ».

    Malgré le désaccord de la Chine, le texte a été voté à l’unanimité par les sénateurs américains. Il avait déjà été validé en janvier par la Chambre des représentants. Si le président américain Donald Trump doit encore apposer sa signature sur ce nouveau texte de loi pour qu’il entre en vigueur, il pourrait difficilement s’y opposer, le projet ayant été adopté à l’unanimité.

    « La Chine exprime son fort mécontentement et sa ferme opposition », a indiqué jeudi Mme Hua Chunying, la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d'une conférence de presse régulière. « Nous avons transmis aux Etats-Unis nos protestations solennelles », a-t-elle ajouté.

    Vente d’armes et relations commerciales

    Taïwan a un gouvernement indépendant mais n’est pas reconnu par l’ONU et la Chine interdit à tout pays avec lequel elle a des relations diplomatiques d'en avoir simultanément avec Taïwan.

    Washington a rompu ses liens avec l’île en 1979 lorsque ses relations diplomatiques avec Pékin ont été rétablies, par conséquent, mais entretient des liens ambigus avec la première : les Etats-Unis conservent des relations commerciales avec le territoire et lui vendent des armements. Donald Trump avait par ailleurs provoqué le courroux de Pékin après son élection fin 2016, lorsqu’il a accepté un appel téléphonique de la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen.

    (avec l’AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.