GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Corée du Nord: expulsion d'un Américain entré illégalement dans le pays
    • Julian Assange inculpé aux Etats-Unis (WikiLeaks)
    • Défense: les Etats-Unis vont réduire de 10% le nombre de leurs soldats en Afrique (porte-parole)
    • Le «génocide» khmer rouge reconnu pour la première fois par le tribunal international
    • Incendie en Californie: le bilan s'alourdit à 63 morts et plus de 600 personnes portées disparues (shérif)
    Amériques

    Honduras: une ex-première dame sous les verrous

    media L’ex-première dame du Honduras, ici entre des policiers, aurait trempé dans une affaire de détournement de fonds. REUTERS/Jorge Cabrera

    Au Honduras, Rosa Bonilla de Lobo, épouse de l’ex-président Porfirio Lobo a été arrêté ce mercredi 28 février. La femme de 51 ans est accusée d’avoir détourné plusieurs millions de dollars de l’Etat vers son compte personnel. C'est la première fois au Honduras qu'une personnalité de haut-rang est inquiétée par la justice pour corruption.

    Rosa Bonilla de Lobo est accusée d’avoir vidé son compte d'épouse du président, durant le mandat de son mari entre 2010 et 2014. Elle émettait des chèques à des complices qui se faisaient passer pour des partenaires financiers.

    La mission de soutien contre la corruption et l’impunité a compté plus de 70 chèques pour un total de 4 millions de dollars. Parfois, l’argent était directement versé du compte de la première dame vers un compte personnel, comme ce chèque de 500 000 dollars reçu 6 jours avant la fin du mandat de Porfirio Lobo.

    L’enquête a révélé que ce pactole aurait servi à payer les frais universitaires et les opérations chirurgicales de plusieurs proches de la famille Lobo. Le ministère public a assuré qu'une demi-douzaine de propriétés du couple présidentiel serait saisie si Rosa Bonilla de Lobo était déclarée coupable.

    Neuf collaborateurs seraient impliqués dans les malversations, parmi lesquels un beau-frère de l’ex-première dame, lui aussi arrêté. Ils seront tous les deux jugés par le tribunal pénal chargé des affaires de corruption au Honduras.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.