GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Pour le Kremlin, Washington veut évincer Moscou du marché de l'armement via ses sanctions
    • Municipales à Barcelone: Manuel Valls annoncera sa décision mardi prochain (communiqué)
    Amériques

    Brésil: l'étau se resserre autour de l'ex-président Lula qui risque la prison

    media Des partisans de Lula clament l'innocence de leur icône, le 11 février 2018. REUTERS/Adriano Machado

    L'ancien président brésilien pourrait se retrouver en prison dans quelques semaines après le rejet d'un de ses recours. Il y a un mois et demi, il avait été condamné en appel à 12 ans de réclusion pour corruption. Lula est accusé d'avoir accepté un luxueux appartement en bord de mer de la part d'une entreprise de BTP, en contrepartie d'attribution de marchés publics.

    Les cinq magistrats du Tribunal supérieur de justice ont rejeté à l'unanimité le recours de l'ancien président. Lula demandait à rester en liberté le temps d'épuiser toutes les voies de recours après sa condamnation à 12 ans de prison.

    Son avenir ne tient désormais plus qu'à l'examen de sa demande d'annulation devant le tribunal de deuxième instance de Porto Alegre, celui-là même qui avait confirmé sa condamnation à une peine de prison et l'avait même alourdi. En cas de rejet, ce qui est probable, ce sera l'incarcération. Même si les avocats de l'ancien président tentent en ce moment d'obtenir un nouveau délai devant des instances supérieures, à savoir la Cour suprême.

    A 72 ans, Lula pourrait-il participer à la présidentielle en octobre, lui qui est donné largement favori ? Même s'il allait en prison, ce serait à la justice électorale d'en décider. Celui qui entend briguer un troisième mandat se dit victime d'un complot des élites et des médias brésiliens. Il soutient qu'il devra être considéré comme un prisonnier politique s'il devait se retrouver derrière les barreaux.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.