GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Elue assassinée au Brésil: les balles proviendraient de stocks de la police

    media Le portrait de la conseillère municipale de Rio de Janeiro Marielle Franco sur le mur de la chambre du Conseil municipal à Rio de Janeiro., le 16 mars 2018. REUTERS/Ricardo Moraes

    Au Brésil, les répercussions de l'affaire Marielle Franco, du nom la jeune élue de gauche assassinée il y a quelques jours, prennent de l'ampleur. Le pays est encore submergé par l'émotion et le sentiment de révolte face à ce crime apparemment commis avec des munitions provenant de stocks de la police.

    Avec notre correspondant à Rio de Janeiro, François Cardona

    L'enquête avance et révèle de nombreuses zones d'ombre très embarrassantes pour les autorités. La police a pu confirmer que « Marielle », comme la surnomme affectueusement les Brésiliens, a été poursuivie en voiture pendant plus de 4 km dans les rues de Rio de Janeiro, avant d'être exécutée à bout portant.

    Ce mode opératoire souligne la préparation des meurtriers et leur détermination. Mais surtout, les balles qui ont servi à abattre la jeune conseillère proviendraient d'un lot de munitions, vendu à la police fédérale il y a 12 ans.

    Par comparaison balistique, l'enquête a pu également montrer que ce stock de balles avait déjà été utilisé dans l'exécution de 17 personnes près de Sao Paulo, la capitale économique, en 2015. Des policiers avaient été condamnés pour ce règlement de compte.

    Autant de coïncidences troublantes, alors que la victime dénonçait depuis des années la violence et les exactions policières dans les favelas de Rio de Janeiro.

    Ces derniers jours, un bébé et trois personnes ont été tués par des balles perdues dans la banlieue nord de la ville, alors qu'une autre favela, proche de la plage, subissait l'assaut des forces d'élite de la police militaire face à des trafiquants armés.

    ► (Re) lire : Assassinat d'une élue de gauche au Brésil: rassemblements dans plusieurs villes

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.