GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: Trump veut la peine de mort pour les trafiquants de drogue

    media Le président américain Donald Trump livre des commentaires sur «la lute contre la crise des opiacés» lors d'un discours au Manchester Community College, à Manchester dans le New Hampshire, le 19 mars 2018. Jonathan Ernst / REUTERS

    Donald Trump pense avoir la solution pour lutter contre le trafic de drogue : la peine de mort. Le président américain a présenté ce lundi 19 mars son plan de lutte contre les opiacés, responsables de dizaines de milliers de morts par overdose par an aux États-Unis. Il a martelé sa volonté d'encourager la peine de mort contre les trafiquants.

    Avec notre correspondant à San Francisco, Eric de Salve

    À la crise des opiacés aux États unis, Donald Trump affirme avoir une réponse simple. « Nous pouvons réunir tous les comités d'experts que nous voulons, dit-il en présentant son plan de lutte contre ces drogues, mais si nous ne sommes pas sévères contre les dealers, nous perdons notre temps. Et la sévérité inclut la peine de mort ».

    Le président américain a déjà fait de cette crise de santé publique une priorité. En 2016, plus de 64 000 personnes en sont mortes par overdose, soit 180 décès par jour, faisant même diminuer l'espérance de vie aux États-Unis. Le phénomène remonte aux années 1990 quand, sous la pression des laboratoires pharmaceutiques, les médecins ont prescrit sur ordonnance de plus en plus d'antidouleurs à base d'opiacés à leurs patients. Beaucoup en sont devenus dépendants, avant de basculer vers l'héroïne, moins chère.

    Une proposition « absurde », pour l'ACLU

    Le plan de lutte de Donald Trump vise notamment à réduire la demande et lutter contre la surprescription de ces médicaments. Mais la Maison-Blanche souhaite aussi que son ministère de la Justice requière la peine de mort contre les trafiquants à chaque fois que la loi le permet.

    La célèbre association de défense des libertés civiles ACLU a immédiatement dénoncé une proposition « absurde ». Celle-ci a souligné que, dans le passé, la Cour suprême a plusieurs fois rejeté le recours à la peine de mort en cas de trafic de drogue.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.